Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité societe

Bouaké: Tuo Fozié en guerre contre l’incivisme sur les routes

Fratmat.info 11 Juil 2019 - 11H22
Bouaké: Tuo Fozié en guerre contre l’incivisme sur les routes

Le premier responsable de l’administration régionale veut mettre fin au désordre au niveau de la circulation routière.

Le préfet de la région de Gbêkê, préfet du département de Bouaké, Tuo Fozié, est plus  que jamais engagé à éradiquer l’incivisme. Après trois mois de sensibilisation qui a consisté à échanger avec toutes les couches socio-professionnelles de Bouaké sur l’incivisme dans la circulation routière, entre autres, le non-respect du port du casque par les conducteurs d’engins à deux et trois roues, le non-respect des feux tricolores, les rodéos organisés pendant les cortèges de mariage, cette lutte est passée depuis le 1er juillet, à la phase de répression. 

C’est pour faire le point de cette opération que Tuo Fozié, entouré de ses plus proches collaborateurs et surtout des grands commandements des Forces de défense et de sécurité de la région de Gbêkê, a rencontré, le mardi 09 juillet, les hommes et les femmes de médias.

Selon le préfet de la région de Gbêkê, l’opération engage sur le terrain toutes les forces, à savoir, la police, la gendarmerie et les militaires. Elle n’a pour seul objectif, précise Tuo Fozié, que de faire comprendre aux usagers des engins à deux roues qu’il y a un minimum de précautions à prendre non seulement pour leur sécurité, mais aussi pour celle des autres. 

« Il y a les pièces afférentes des engins qu’il faut avoir, le port du casque, le respect des feux tricolores », a-t-il souligné. Et d’ajouter : « C’est vrai que lorsque nous prenons un usager en faute dans la circulation, nous n’allons pas lui demander, séance tenante, d’aller se procurer toutes les pièces. Il ne pourra pas supporter financièrement », a-t-il assuré. « En collaboration avec la direction régionale des Transports qui est associée à cette opération, nous allons évaluer les pièces essentielles que l’usager doit posséder avant de pouvoir retirer son engin qui a été mis en fourrière par les agents », a-t-il réitéré.

A un confrère qui voulait savoir si les cortèges des mariages sont concernés par cette opération, le conférencier lui a répondu en ces termes : « Nous allons lutter contre toutes les formes d’incivisme constatées dans la circulation routière ».....Suite sur www.fratmat.info/

Autres articles

Partenaires