Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité interview

Côte d’Ivoire : La blanchisserie aujourd’hui, une bonne affaire ?

IvoirInter24 25 Sep 2018 - 07H06
Côte d’Ivoire : La blanchisserie aujourd’hui, une bonne affaire ?

Le 22 septembre 2018 à la Rivera Palmeraie Sipim 4, nous rencontrons des blanchisseurs qui nous parlent de leur activité et dénoncent la faiblesse des clients. Entretien avec Raphaël.

 

Bonjour Raphaël, Comment vous vous en sortez par rapport à l’ampleur des pressings qui ne font que naitre un peu partout ?

C’est le travail, il faut apprendre, le faire bien et correctement. Il faut surtout avoir confiance en soi, je fais ce métier depuis 7ans maintenant. Cependant on constate qu’il y’a des gens qui n’ont pas appris, aucune expérience et qui ouvrent n’importe comment des pressings, des blanchisseries. Il faut avant tout croire en ce que l’on fait.

 

Comment vous vous en sortez financièrement ?

Je m’en sors plutôt bien, vu qu’on est toujours dedans.

 

Par jour ou pas mois vous pouvez gagner combien ?

Ça dépend de chaque magasin, de là ou ton coin est situé, y’a des jours où tu gagnes et non, y’a des week-ends ou tu peux gagner 30 000f ou 50 000f souvent plus même 100 000f. Il y a d’autre week-end ou tu peux gagner 5 000f, 10 000f, c’est comme ça.

 

Comment faites-vous pour différencier les habits de vos clients ?

Ça arrive de se tromper, on est des humains après tout car il y a des gens qui font ce métier mais leur tête n’est pas dessus ou bien le coin n’est pas pour eux donc il fait à là je m’en fou, tu peux te tromper. Mais si tu aimes ce que tu fais, tu ne peux pas t’embrouiller, et donner les habits des uns aux autres.

 

Quel conseil pouvez-vous donner à la jeunesse d’aujourd’hui par rapport à ce métier ?

Dans la vie y’a rien de compliquer si tu veux faire quelque chose ne regarde pas ce que les gens peuvent penser ou dire, fais ce que tu connais et tu aimes ainsi tu arriveras facilement à t’en sortir. Ne suit pas les autres en disant que ce métier n’est pas à la mode donc moi aussi je vais le faire mais fais-le plutôt avec amour et passion.

 

Yaya Traore

Autres articles

Partenaires