Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

Lutte contre le Blanchiment de Capitaux et le Financement du Terrorisme: 50 huissiers de justice en formation

Ivorinter24 28 Juil 2017 - 14H37

Au jour de la mondialisation de nouveaux phénomènes minent nos sociétés, notamment la corruption, le blanchiment d’argent, le financement d’acte de terroristes, le trafic humain, le trafic armes et le trafic illicite de migrant. Afin d’endiguer ce fléau, la Côte d’Ivoire a mis en place en place la loi n°2016-992 du 14 novembre 2009 relative Lutte contre le Blanchiment de Capitaux et le Financement du Terrorisme (LBC/FT). Dans le cadre de la sensibilisation et de  la vulgarisation de ce nouveau dispositif légal, le jeudi 27 Juillet 2017, s’est ouvert à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), Cocody, un séminaire formation de 50 huissiers de justice sur LBC/FT. Cet atelier prend  fin le vendredi 28 juillet 2017. Ces deux (2) jours de  formation  sont organisé par le Comité de Coordination des politiques nationales de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes massives. Cet atelier est co-parrainé par  le M. Ministre de l’économie et des finances, Adama Koné et  le M. le Ministre Garde des Sceaux, Ministre de la justice et des Droits de l’Homme, Sansan Kambilé.

 

A l’ouverture, M. Kouadio Kouamé Olivier, Président du Comité Coordination (PCC), a remercié tout particulièrement les deux ministres pour leur implication dans la lutte contre ce fléau. Selon lui au terme de ces deux jours de formation, les huissiers de justice seront outillés en matière de LBC/FT, traduisant ainsi la volonté du gouvernement ivoirien de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent avec de « l’argent propre ».

 

  


Le Président de la chambre nationale des Huissiers de Côte d’Ivoire, Maître Cissé Yao Jules c’est pour sa part réjoui de la tenue d’un tel séminaire à l’endroit des membres sa corporation en matière de LBC/FT. Cette formation viens à point nommé parce qu’elle est « un additif à nos attributions professionnelles», puisqu’il est important que les auxiliaires de justice ce « familiarise sur tous les aspects de ce phénomène grandissant ainsi qu’à leurs répercutions économique » explique-t-il.

 

Prenant la parole, M. le Directeur de Cabinet, Coulibaly Mohamed Vabé, représentant Monsieur le Ministre Garde des Sceaux, Ministre de la justice et des Droits de l’Homme, tout saluant l’initiative du comité de Coordination a indiqué l’importance de cet atelier. « Le séminaire de ce jour revêt une importance particulière dans la mesure où il permettra de sensibiliser et de former des personnes qui de par leur fonction ont accès au domicile privé et professionnel des citoyens ». Il a exhorté au terme de ces propos les huissiers de justice à s’approprier « les conclusions du présent séminaire et  d’en assurer un strict suivi pour une amélioration continue de notre dispositif » a-t-il conclu.

 

Ce présent atelier est inscrit autour du thème «Séminaire de sensibilisation et de vulgarisation de la Loi n° 2016-992 du 14 Novembre 2016 à l’intention des Huissiers de justice de Côte d’Ivoire»

 

Ciss Toum

Autres articles

Partenaires