Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité societe

La base du CCDO de Bouaké ‘’détruite’’ dans des affrontements armés

APA 10 Jan 2018 - 15H07
La base du CCDO de Bouaké ‘’détruite’’ dans des affrontements armés

La base du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) de Bouaké, dans le Centre-Nord ivoirien a été entièrement saccagée à l’arme de guerre, mardi soir, après avoir subi un assaut d’un groupe de militaires, a constaté APA sur place, mercredi, dans la deuxième ville du pays.

Murs criblés de balles, bureaux en fumée, mobiliers fracassés, sont entre autres quelques images de chaos que présente la base du CCDO de Bouaké, mercredi matin.

‘’Le premier constat que nous faisons est navrant parce qu’aujourd’hui je viens de voir que le siège du CCDO de Bouaké est entièrement détruit, le bâtiment est irrécupérable et sur le plan matériel les dégâts sont importants’’, a révélé le maire de Bouaké Nicolas Youssouf Djibo, après une visite sur le site.

Dieu merci, a poursuivi M. Djibo, ‘’il n’y a eu aucune perte en vie humaine ni du côté des agents du CCDO ni des populations’’. Pour lui, il est important que les autorités procèdent à des enquêtes poussées pour trouver les raisons profondes de cette violence.

   

‘’Bouaké a assez souffert. Nous ne voulons plus pour cette année 2018 ce genre d’incident car les conséquences sont très négatives pour le développement de la ville’’, a ensuite a poursuivi le premier magistrat cette deuxième ville du pays, exhortant les militaires à ne plus revendiquer aussi brutalement ‘’qui fait effraie la population et nos partenaires’’.

‘’Tout ceci a pour résultat l’isolement de la Côte d’Ivoire alors que le président de la République a réussi quelque chose d’extraordinaire en 2017 en faisant revenir ce pays au-devant de la scène, n’abimons pas ce travail merveilleux et gigantesque’’, a-t-il par la suite relevé avant d’inviter les populations de sa commune à ‘’garder espoir’’.

Un retour au calme est constaté depuis ce mercredi matin à Bouaké, au lendemain d’une série d’attaques à l’arme lourde et à la kalachnikov entre deux factions ennemies de l’armée ivoirienne.
Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier une altercation est survenue entre un équipage du CCDO et des soldats du Bataillon d'artillerie sol-sol (BASS) dans la ville de Bouaké.

Au cours de la dispute qui a suivi, des coups de feu ont été tirés par les protagonistes provoquant le décès par balle du sergent Dembélé Yacouba et faisant un blessé, selon un communiqué de l’état-major des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI).

CK/ls/APA

Autres articles

Partenaires