Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité agriculture

Fuite de l’anacarde au Ghana Voisin/Assuéfry : Adjoumani annonce des mesures d’urgences

IvoirInter24 31 Jan 2020 - 20H57
Kobenan Kouassi Adjoumani,ministre de l’agriculture et du développement rural s'adresse au population de Assuéfrydépartement de Transua

C’est devant une forte mobilisation des populations d’Assuéffry, département de Transua à 12 km de la frontière du Ghana que le Ministre de l’agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani a annoncé ce vendredi 31 janvier 2020, des mesures d’urgences pour lutter  contre le trafic illicite de la noix de cajou vers le Ghana voisin.

 « Il y a une loi sous forme d’ordonnance qui a été prise, et la loi  dit celui qu’on va attraper en train de le faire du trafic d’anacarde, sera mis en prison et sa cargaison va être vendu», a insisté le Ministre Adjoumani. C’est pourquoi, dit-il « je suis venu vous parler,  pour vous dire qu’à partir d’aujourd’hui faisons attention. Il y’a une loi qui est derrière nous ».

Poursuivant, le ministre de l’agriculture a indiqué qu’en 2014 le Zanzan était premier producteurs de noix de cajou avec 136 000 tonnes, aujourd’hui la production est passée à 17 000 tonnes. Plus grave à Assuéfry la production qui était de 1300 tonnes à une date récente est passée à 45 tonnes.

En plus, la fuite de l’anacarde vers le Ghana voisin à fait passé leur production de 70 000 tonnes à 330 000 tonnes, c’est un véritable danger pour l’économie ivoirienne.

Tout en soulignant qu’un comité de veille va être mis en place et piloté par monsieur le préfet, avec à l’intérieur nos forces de l’ordre, Kouassi Adjoumani a d’exhorté, les chefs traditionnels, et  les jeunes à être les « gardiens » et dénoncer cette pratique illicite.

S’agissant du prix de la noix de cajou « nous allons voir le chef de l’Etat pour que le prix connaisse une valeur. Vous avez vu au niveau du cacao, le café et le coton on est monté. Je suis sûre qu’avec votre bénédiction le prix l’anacarde va monter », a souhaité  Adjouamani.  

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la première phase de la mission de sensibilisation de haut niveau des acteurs de la filière Anacarde contre la fuite des noix de cajou vers les pays frontaliers, du 30 janvier au 2 février  2020 dans l’indenié-Djuablin et le Gontougo, deux régions  très touchées par cette pratique.

CT

Autres articles

Partenaires