Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité monde

Donald Trump : « Il est temps d’officiellement reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël »

Jeune Afrique 07 Déc 2017 - 04H37
Donald Trump : « Il est temps d’officiellement reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël »

Le président des Etats-Unis a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d'Israël. Une rupture spectaculaire avec la politique de ses prédécesseurs qui suscite une vague de réprobation et de craintes d'une possible flambée de violence.

 

« Il est temps d’officiellement reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël », a lancé Donald Trump lors d’une brève allocution depuis la Maison Blanche au cours de laquelle il a insisté sur sa volonté de « reconnaître une réalité ».

 

« Les Etats-Unis restent déterminés à aider à faciliter un accord de paix acceptable pour les deux parties », a-t-il martelé, s’efforçant d’adopter une tonalité conciliante après cette décision extrêmement controversée.

 

« J’ai l’intention de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à sceller un tel accord », a-t-il encore dit au pupitre, debout devant un portrait de George Washington.

 

Trump accuse ses prédécesseurs d’avoir manqué de « courage »

 

Défendant une décision qui aurait du être prise « depuis longtemps », M. Trump a aussi égratigné ses prédécesseurs qui « n’ont pas fait ce qu’ils avaient dit », peut-être selon lui par manque de « courage ».

 

Avec cette décision historique qui marquera son mandat, le 45e président des Etats-Unis tient l’une de ses promesses emblématiques de campagne. Mais il s’isole encore un peu plus sur la scène internationale et prend le risque d’anéantir les timides espoirs de reprise des discussions de paix entre Israéliens et Palestiniens.

 

Cette déclaration « détruit » la solution dite à deux Etats, a immédiatement réagi l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), tandis le mouvement islamiste palestinien Hamas affirmait qu’elle ouvrait « les portes de l’enfer » pour les intérêts américains dans la région.http://www.jeuneafrique.com/

Autres articles

Partenaires