Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité agriculture

Vers une opérationnalisation du Conseil International Consultatif du Cajou

Ivoirinter24 29 Sep 2017 - 00H22

Une rencontre d’une quarantaine d’experts représentant les Ministres en charge de l’Agriculture, de l’Industrie et du Commerce des dix  pays membres du Conseil International Consultatif du Cajou (CICC)  s’est tenu le jeudi 28 septembre 2017 à Cocody, Abidjan. Cette rencontre a été organisée par le Conseil Coton Anacarde (CCA).

 

Il s’est agi au cours de cette réunion d’experts de travailler sur les projets des documents qui seront soumis à la validation du Conseil des Ministres (Instance de décision de CICC) en vue de la mise en route du  Conseil International Consultatif du Cajou.

 

Ouvrant la série d’allocution, Dr Adama Coulibaly, Directeur Général du conseil coton anacarde, « c’est une chance pour nous d’être les pionniers de cette organisation », a-t-il dit d’entrée de jeu. Selon lui, l’Afrique produit 60% des noix de cajou dans le monde et approvisionne le marché à hauteur de 90% d’où la raison pour l’Afrique de prendre le « leadership ». Il poursuit « le CICC a été créé le 18 novembre 2016 à Abidjan au cours de la 2ème édition du Salon International des Equipements et des technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA) ».

 

A sa suite, Frédéric Mougo Komenan, Directeur Général de l'activité industrielle, représentant le ministre de l'Industrie et des Mines, a salué la mobilisation des pays producteurs du cajou qui ont participé à l'élaboration des textes fondateurs du CICC. Tout en exhortant les experts à une participation active des travaux. Il a par la suite rappelé que « depuis l’entrée en vigueur de la convention portant création du CICC et conformément au mandat qui lui a été confié la Côte d’Ivoire a mené plusieurs actions pour son opérationnalisation ».

 

Notons que le vendredi 29 septembre 2017 le Conseil des Ministres vas se réunir pour examiner les projets de documents soumis à sa validation. Les dix pays producteurs ayant participé à l'élaboration des textes fondateurs du CICC sont entre autres, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Sénégal, la Tanzanie et le Togo.

 

Ciss Toum

Autres articles

Partenaires