Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité politique

Côte d'Ivoire : Laurent Gabgbo aurait fait son « choix » entre Affi N'guessan et Aboudrhamane Sangaré

AfricaNews 31 Juil 2017 - 10H57

La crise qui sévit au sein du Front populaire ivoirien (FPI), parti fondé par Laurent Gbagbo et ses camarades, s’est étendue jusque dans le centre pénitentiaire de Scheveningen au Pays-Bas.

 

Alors qu’il se livre une bataille de succession dans cette formation politique entre Affi N’guessan, président reconnu par les autorités ivoiriennes et le dissident Aboudrhamane Sangaré, Laurent Gbagbo aurait choisi le dernier cité comme son « représentant officiel », par ricochet, président du FPI.

Une information récente relayée par plusieurs médias. Cela fait suite à une visite accordée à un député ivoirien, Evariste Méambly, par Laurent Gbagbo à son lieu de détention.

 

« Mon représentant en Côte d’Ivoire s’appelle Abou Drahamane Sangaré. C’est à lui que tu devras remettre, en main propre, pour le compte du FPI, la copie de (votre) projet de loi d’amnistie en Côte d’Ivoire », aurait dit l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, selon M. Méambly.

 

Si ces déclarations sont vraies, alors la crise qui fait rage dans le premier parti d’opposition de Côte d’Ivoire va connaître des avancées considérables. Les deux ‘‘camps’‘, ont toujours revendiqué une reconnaissance du fondateur Laurent Gbagbo.

 

Alors qu’il avait prévu un congrès le mois prochain pour ‘‘finaliser les actions pour l’unité’‘ de son parti, dans la foulée, l’ex-prermier ministre de Laurent Gbagbo, Affi N’guessan, a reporté cette cérémonie.

 

Les militants du FPI se disent confus et souhaitent vivement qu’une solution définitive soit trouvée face à cette ‘‘division’‘.

 

« Pour l’unité du parti, je propose cette idée de laisser sur la touche Affi et Sangaré. Qu’on choisisse une personnalité neutre et consensuelle pour prendre la tête du FPI. Ce ne sont pas les cadres valeureux qui manquent à ce parti. », s’indigne un militant sur une plateforme internet.

 

Le FPI de Laurent Gbagbo a dirigé la Côte d’Ivoire de 2002 à 2010. Il a perdu le pouvoir face à son rival le RDR, dont le candidat à l‘élection présidentielle de 2010 était Alasane Ouattara.

 

Ebrin Brou

 

Autres articles

Partenaires