Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité culture

Côte d'Ivoire: La Commission de Lutte contre le piratage saisie près de 70.000 CD contrefaits

Ivoirinter24 14 Aoû 2017 - 00H16

La Commission Permanente de Contrôle des Œuvres Ephémères de la Lutte contre le Piratage a procédé en seulement quinze (15) jours à une importante saisie d’environs 70.000 CD, DVD et assimilés piratés, 50 appareils servant au téléchargement illicite des œuvres littéraires ou artistiques et la mise à la disposition de la justice de 40 présumés pirates. C’est l’annonce faite par le président de ladite commission M. KOUYA Gnepa alias GUY De Fer lors d’une conférence de presse, le samedi 13 août 2017 à Cocody, Abidjan.

 

Cette opération de démantèlement de réseaux de pirates des œuvres de l’esprit a été baptisée « soixante (60) jours de  de traque aux pirates », qui part de la prévention à la répression. La commission de lutte contre le piratage conformément à l’article 34 du Règlement Général du Bureau Ivoirien des Droits d’Auteur (BURIDA)  a pour mission essentielle ; de contrôler l’utilisation faite des enregistrements à caractère éphémère par les organismes de radiodiffusion,  vérifier que le délai de conservation desdits enregistrement n’excède pas 2 mois et l’élaboration des stratégies et des recommandations afin d’endiguer ce phénomène.

 

Prenant la parole, le premier responsable de cette commission quant à lui  déploré le manque de ressources financières pour lutter efficacement contre la contrefaçon. « La structure au niveau du ministère de la culture en charge de ce secteur indique qu’il n’ont pas de ressource de financement pour notre commission. Nous avons donc été obligés de prendre sur nous, la responsabilité de lutter contre ce fléau », a-t-il expliqué.

 

Selon Guy de Fer, cette stratégie se fait en 3 étapes, notamment instaurer une source d’autofinancement de la lutte, procéder un véritable appauvrissement des pirates qui consiste à un ramassage systématique des œuvres contrefaites et l’interpellation voir le jugement de ces derniers.

 

Il a par la suite invité les pirates à se détourner de cette voie tortueuse et sans issue véritable du piratage des œuvres littéraires ou artistiques.


Ciss Toum

Autres articles

Partenaires