Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité societe

Lutte contre le terrorisme: Les forces de sécurité ivoiriennes formées par le FBI

Fratmat 06 Fév 2018 - 08H18
Les forces de sécurité ivoiriennes formées par le FBI

Au lendemain de l’attaque terroriste de Grand-Bassam, le 13 mars 2016, le gouvernement ivoirien a demandé un appui technique en termes de renforcement des capacités des forces de l’ordre à son pays.

Lutte contre le terrorisme: Les forces de sécurité ivoiriennes formées par le FBI

Cinquante-quatre policiers et gendarmes bénéficient d’un programme d’assistance anti-terroriste offert par le gouvernement américain. Le lancement officiel du programme a eu lieu hier, dans les locaux de la direction de la surveillance du territoire (dst) à Cocody-Attoban par le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Vincent Toh Bi.

De fait, il s’agit de deux modules de formation qui sont « Interdiction d’activités terroristes et la prévention des attaques terroristes contre des cibles vulnérables. » Ce programme de formation est assuré par Frank J. Weicks, un vétéran de la guerre du Vietnam qui s’est reconverti dans la police où il cumule de longues années d’expérience, notamment en matière d’investigation. C’est ce vétéran qui assure le lead du groupe de formateurs. Il y a ensuite Jim Tracy de la police fédérale américaine, ou Federal bureau of investigation (Fbi) et enfin Jim Stater qui est, lui, de l’agence américaine de lutte contre la drogue ou Drug enforcement administration (Dea).

Le premier module a commencé aujourd’hui-même (5 février) et dure jusqu’au 21 février. Dix-huit policiers et neuf gendarmes apprendront de leurs formateurs les techniques les plus pointues pour déjouer les plans des terroristes. Quant au deuxième module, il aura lieu du 5 au 21 mars avec le même nombre de policiers et gendarmes, mais pas les mêmes que ceux ayant suivi le premier module. La chargée d’affaires de l’ambassade américaine en Côte d’Ivoire, Katherine Brucker, a indiqué qu’au lendemain de l’attaque terroriste de Grand-Bassam, le 13 mars 2016, le gouvernement ivoirien a demandé un appui technique en termes de renforcement des capacités des forces de l’ordre à son pays.

C’est dans ce cadre que le programme qui vient de débuter s’inscrit. Elle a souligné, par ailleurs, le désir des États-Unis d’appuyer la Côte d’Ivoire afin de lui permettre de faire son come-back sur l’échiquier international, étant entendu que ce pays a un rôle de leadership sous régional.Suite sur www.fratmat.info/

Autres articles

Partenaires