Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité interview

Côte d'Ivoire: Koné Jean Marie, Président du FCE-CI parle de la mission économique en Algérie

Sercom Acepnuci 12 Oct 2017 - 13H40

Le Forum des Chefs d’Entreprises de Côte d’ivoire (FCE-CI) organise du 21 au 27 Octobre 2017 à Alger en Algérie une mission économique. A cet effet, Fulbert Bilé s’est entretenu avec M.Koné Jean Marie, Directeur général de Technopole, Président du Forum des Chefs d’Entreprises de Côte d’ivoire (FCE-CI)

 

Pourquoi une mission économique en Algérie ?

Une mission économique en Algérie parce que nous estimons que la Côte d’Ivoire et l’Algérie sont de très grands partenaires et nous devons travailler en semble.  C’est pourquoi, le Forum des Chefs d’Entreprises de Côte d’Ivoire (FCE-CI) a initié cette mission économique pour renouer les relations bilatérales et augmenter les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays.

 

Les opérateurs économiques qui vont effectuer le déplacement à Alger, que doivent-ils s’attendre ?

Les opérateurs économiques ivoiriens doivent s’attendre à des contrats de partenariat avec leurs homologues algériens. Surtout que l’Algérie est un marché émergent très ouvert. Nous allons mener notre prospection dans ce pays qui dispose des produits intéressant pour notre pays et vis versa. Donc, les opérateurs des deux pays peuvent travailler ensemble pour satisfaire les besoins de nos entreprises. Les entreprises qui effectueront ce déplacement devraient absolument sortir de ce pays avec des contrats très importants.

 

Aujourd’hui une telle mission nécessite beaucoup de moyens, quels sont les grands axes de cette foire?

Les grands axes, C’est un partenariat très fort entre les entreprises ivoiriennes et algériennes. Le point focal de cette mission économique, c’est de permettre à nos entreprises de revenir avec des contrats de partenariats dans leurs domaines respectifs. C’est le but de cette mission économique que nous organisons en Algérie du 21 au 26 novembre prochains.

 

Le choix de l’Algérie n’est donc pas un hasard?

Face à l’ancienneté de nos amitiés entre nos deux pays (Ndlr : Côte d’Ivoire et l’Algérie), nous avons constaté que, depuis 1964, le niveau d’investissement entre nos deux pays est très faible, alors il faut booster les choses pour que le volume des échanges commerciaux puissent connaitre une hausse réelle. Surtout que le président Alassane Ouattara dans son déplacement en Algérie avait lancé un appel aux entreprises algériennes de se mettent en partenariat avec les entreprises ivoiriennes afin de travailler ensemble. Cet appel fort de notre président commence à porté fruits, aujourd’hui, pour la Côte d’Ivoire.

 

Combien d’opérateurs économiques ivoiriens envisagez-vous à cette foire économique d’Algérie ?

Chaque opérateur économique est la bienvenue à cette mission économique. Quand vous allez effectuer le déplacement, vous revenez avec les bras chargés. Les entreprises algériennes signeront des contrats avec les entreprises membres du Forum des Chefs d’Entreprises de Côte d’Ivoire (FCE-CI). La grande satisfaction, vous partez les mains vides et vous revenez les bras chargés à l’issue de cette mission.

 

Le Forum des Chefs d’Entreprises de Côte d’Ivoire (FCE-CI) est composé de combien de membres ?

Le Forum des Chefs d’Entreprises de Côte d’Ivoire (FCE-CI) revendique 400 membres. Tous les membres n’effectueront pas le déplacement d’Alger. Nous avons ciblés des entreprises des secteurs très essentielles en Côte d’Ivoire. Nous envisageons pour cette mission économique une cinquantaine d’entreprises ivoiriennes qui vont participer à cette mission.

 

Avez-vous un message à lancer à l’endroit des participants ?

Le message s’adresse à toutes les entreprises de Côte d’Ivoire de participer massivement à cette mission économique en Algérie qui est une grande chance pour les entreprises  ivoiriennes. Parce que nos amis algériens proposeront des contrats d’affaires, de partenariat aux entreprises ivoiriennes. C’est l’occasion à cers entreprises de s’accaparer de cette opportunité qui s’offre à elles.

 

Interview réalisée par Fulbert Bilé

Autres articles

Partenaires