Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 0709903514 / 0749799497

Actualité societe

Friedrich Ebert Stiftung : une vingtaine de femmes des médias issues de plusieurs pays africains renforcent leurs capacités syndicales

IvoirInter24 05 Juin 2024 - 09H25
Debank @ Table des officiels pendant l'atelier

Dans le cadre de sa mission de la social-démocratie et des syndicats libres, la Friedrich Ebert Stiftung (FES) en partenariat avec Union Africa, a organisé ce mardi 04 juin 2024 à Abidjan-Cocody, un atelier de renforcement de capacités syndicales des femmes des médias issues de plusieurs pays d'Afrique de l'ouest.

Ayant débuté depuis trois (3) ans, donc en 2022 à Dakar au Sénégal, cette activité de renforcement et de mentorat en capacités syndicalistes en faveur des femmes du milieu médiatique, est à sa 3e promotion.

Pour la Représentante-Résidente de la FES en Côte d'Ivoire, Nyat Mebrahtu l’atelier dénommé ''Mentoring  Programm'', a pour objectif majeur de renforcer les capacités des femmes des médias au sein de leurs différents mouvements syndicaux. Et aussi pour mettre ces femmes syndicalistes en réseau.

Car dit Mme Mebrahtu, c'est en évoluant ensemble qu'elles partageront leurs expériences diverses pour être  plus fortes.

Le représentant régional de Union Africa, Innocent Timbo et par ailleurs Directeur du bureau de ladite structure basée à Abidjan a souligné que le présent programme de mentorat s'inscrit dans le cadre de la promotion du genre et pour promouvoir la visibilité de la femme dans le cadre professionnel. Un concept  qui selon ces dires, a été mis en place par Union Africa accompagné dans cette tâche par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung pour permettre à la femme d'exprimer ce qu'elle a comme préoccupation à partir de son lieu de travail afin que les syndicats puissent intégrés cela dans leurs préoccupations collectives. Selon lui, la meilleure personne à parler des problèmes de la femme sur le lieu de travail, c'est la femme elle-même.

« Aujourd'hui, c'est un cycle qui prend fin au niveau de l'Afrique de l'Ouest et nous espérons continuer cela dans les pays de l'Afrique centrale pour les femmes de cette zone puisse bénéficier de cet important programme pour promouvoir également leur visibilité dans le milieu du travail et d'accéder aux instances de décision sur le plan syndical » , a indiqué le camarade Innocent Timbo.

Pour sa part la Formatrice-Productrice de médias, Goulia Edwige par ailleurs Responsable de la promotion du genre et Présidente du Comité au niveau du Syndicat de la Presse de Côte d'Ivoire (SYNAPCI), a fait savoir que ce programme de mentoring  a permis aux femmes syndicalistes de connaître ce que c'est que le syndicalisme et de mieux comprendre ce que traversent les femmes en tant que syndicalistes. Parce que dans le syndicalisme dit-elle les hommes et les femmes n'ont pas toujours les mêmes besoins et la même manière de porter au plan professionnel leurs différentes revendications.

« Le but est donc pour nous femmes syndicalistes, de nous munir des capacités nécessaires pour trouver des solutions dans l'atteinte de nos objectifs », a-t-elle renchérit.

Elle a également  appelé les femmes à adhérer massivement aux mouvements syndicalistes, car selon elle, c'est en étant nombreuses que leurs voix porteront beaucoup plus.

Pour cette énième vague de mentoring des femmes syndiquées des médias, l'on a enregistré la participation d'une vingtaine de femmes issues du  Togo, du Sénégal et de la Côte d'Ivoire. Celles-ci ont pris part à cet atelier pour faire montre de ce nouveau savoir-faire en matière syndicale dans leurs pays respectifs afin de faire bouger les lignes dans le cadre professionnel.

 

Debank

Autres articles