Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité societe

Côte d'Ivoire/Lutte contre les grossesses en milieu scolaire: Une campagne de sensibilisation lancée à Bouaké

IvoirInter24 07 Sep 2018 - 11H33
Une campagne de sensibilisation lancée à Bouaké

Une vaste campagne de sensibilisation des acteurs du système éducatif de la ville de Bouaké a été lancée par le Réseau Ivoirien pour la Promotion de l'Éducation Pour Tous (RIP-EPT), pour réduire le taux de grossesses en milieu scolaire.

Le Réseau Ivoirien pour la Promotion de l'Éducation Pour Tous (RIP-EPT), au regard des statistiques présentées par la Direction des Stratégies de la Planification et des Statistiques (DSPS) du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle relativement au taux de grossesses dans l'environnement scolaire ivoirien, a entrepris une campagne de sensibilisation.

En effet, selon ces statistiques publiées en mars 2018, c'est 4 276 cas de grossesses en milieu scolaire qui ont été enregistrés en Côte d'Ivoire, dont 4 137 dans le secondaire général et 139 au primaire.

De surcroît, ces statistiques ont confirmé que sur les cinq dernières années, les 4% de ces grossesses ont été engendrées par des enseignants.  

C'est pourquoi cette campagne est adressée particulièrement aux différents acteurs du système éducatif, notamment les enseignants.

Ce sont les enseignants, encadreurs et les communautés qui ont été instruits sur la nécessité d'accompagnement de la scolarisation de la jeune fille et l'appropriation des textes protégeant celle-ci contre toute forme de violence y compris les grossesses en cours de scolarité, le mercredi dernier, 05 septembre 2018, dans la salle de réunion de la direction régionale de l'éducation nationale de Bouaké 1 (DREN).

Dans l'objectif de réduire ces chiffres alarmants, Zoumana Soro, le conférencier du jour, a montré aux parents la nécessité de scolariser et protéger leurs filles. 

Aux enseignants, il est revenu sur les sanctions pénales auxquelles s'exposent les éventuels coupables de grossesses de jeunes filles élèves.
 
«Toute personne, élève ou enseignant qui se rend coupable d'acte sexuel avec une mineure avec ou sans son consentement est poursuivi devant les tribunaux » , a rappelé le conférencier.
 
Quant à Diby  Konan, secrétaire général de la DREN 1, il a invité les acteurs de l'école ivoirienne pour une option de  «zéro grossesse en milieu scolaire».

Notons que le thème retenu pour cette rentrée scolaire 2018-2019, est "civisme et engagement de tous pour une école de qualité".

Makan HEMA
Correspondant Régional 

Autres articles

Partenaires