Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité societe

Côte d’ivoire/Grand Bassam: HOREST fait la promotion des zones humides

Acepnuci 12 Fév 2018 - 10H22
Grand Bassam: HOREST fait la promotion des zones humides

Le village de Grand Bassam, Ebrah  a été le lieu choisi pour la célébration Journée mondiale des zones humides  inscrit autour du thème  « Les zones humides pour un tourisme écologique et durable ». C’était le samedi 10 février 2018 en présence du ministère des Eaux et Forêts et partenaires.

 

Au cours de cette fête qui a mobilisé les habitants de ce grand et beau village, l’Association des Hôteliers, Restaurateurs et agents du Tourisme de Grand- Bassam (Horest) n’a pas lésiné sur les moyens pour la réussite de cet événement. C’est pourquoi dès l’entame de la manifestation, Son président Alassane Ouattara a passé en revue l’importance de ce rendez-vous et demandé à tous les participants et autres de s’approprier cette donne. Pour lui, Les zones humides sont vitales pour la survie de l’humanité. Elles sont parmi les milieux les plus productifs de la planète; berceaux de la diversité biologique, elles fournissent l’eau et la productivité dont des espèces innombrables de plantes et d’animaux dépendent pour leur survie. Il a enfin salué et remercié le Roi ASSEMIAN Nogbou Ernest pour sa disponibilité et sa sagesse qui ont permis  l’organisation de cette journée à Ebrah.

 

Le représentant du Maire de Grand Bassam estime que les zones humides sont indispensables pour les avantages infinis ou « services écosystémiques » qu’elles procurent à l’humanité, de l’apport d’eau douce à l’alimentation et aux matériaux de construction en passant par la biodiversité, la maîtrise des crues, la recharge des nappes souterraines et l’atténuation des changements climatiques.

 

Tous les partenaires venus soutenir cette manifestation ont fait des dons pour la réussite de cette journée. L’ANASUR a offert du matériel de salubrité, BRASSIVOIRE et la Chambre de commerce d’industrie ont fait  dons divers pour le succès de la journée des zones humides.

Quant au représentant du ministre, il a évoqué la gestion des zones humides en ces termes. « Gérer les zones humides est un enjeu mondial et la Convention compte actuellement plus de 160 pays parmi ses Parties contractantes, qui reconnaissent la valeur d’un traité international unique, consacré à un seul écosystème », a-t-il dit.

 

Pour immortaliser cette journée à Ebrah, une place RAMSAR a été inaugurée et des arbres ont été plantés.

 

Notons que la convention a adopté une définition large des zones humides. Celle-ci comprend tous les lacs et rivières, les aquifères souterrains, les marécages et marais, les prairies humides, les tourbières, les oasis, les estuaires, les deltas et les étendues intertidales, les mangroves et autres zones côtières, les récifs coralliens et tous les sites artificiels tels que les bassins de pisciculture, les rizières, les réservoirs et les marais salants.

 

ACEPNUCI

Autres articles

Partenaires