Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité sante

Usurpation de titre et exercice illégal: Elle se fait passer pour un médecin et prend 3 mois de prison

fratmat 19 Déc 2017 - 06H57
Usurpation de titre et exercice illégal: Elle se fait passer pour un médecin et prend 3 mois de prison

L’image était insoutenable. Il se trouve que dame N’Guessan Kousso Caroline, après avoir appris le métier de sage-femme dans une clinique créée par Mme K. J., une sage-femme diplômée d’État, décide d’aller ouvrir une clinique clandestine dans un quartier populaire de Bouaké.

Usurpation de titre et exercice illégal: Elle se fait passer pour un médecin et prend 3 mois de prison

Des pleurs suivis de cris stridents de la part de la famille de N’Guessan Kousso Caroline, 55 ans, qui venait d’écoper d’une peine de prison de trois mois ferme infligée par le tribunal de première instance de Bouaké, pour avoir usurpé le titre et exercé illégalement la profession de médecin. Que d’émotion dans la salle d’audience bondée ce jour-là ! Des enfants, des frères et sœurs, des amis de quartier qui voient cette proche, menottée vissées aux poignets et conduite sous bonne escorte à la prison civile et de correction de Bouaké.

L’image était insoutenable. Il se trouve que dame N’Guessan Kousso Caroline, après avoir appris le métier de sage-femme dans une clinique créée par Mme K. J., une sage-femme diplômée d’État, décide d’aller ouvrir une clinique clandestine dans un quartier populaire de Bouaké. Puisqu’elle pas les qualités et la formation requises pour le faire auprès des autorités compétentes.

Et dans cette clinique, avec le cachet de son ancienne patronne qu’elle considère comme sa mère adoptive, elle pose des actes médicaux, tels que les consultations, les accouchements, les soins, etc. Et voilà qu’en début de mois décembre, elle reçoit une dame à terme. L’accouchement se passe bien. Mais la dame a une hémorragie interne....Suite sur www.fratmat.info/

Autres articles

Partenaires