Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité agriculture

Clôture Sietta 2018 : Vers un taux de transformation locale de l’anacarde de 50% à l’horizon 2020

IvoirInter24 11 Nov 2018 - 10H12
Vers un taux de transformation locale de l’anacarde de 50% à l’horizon 2020

A la clôture de la troisième  édition  du Salon  International  de l’Equipement, de la  Transformation des Technologies de l’Anacarde (SIETTA), le ministre  du commerce, de l’industrie et   de la promotion des Pme, Souleymane Diarrassouba s’est exprimé en ces termes. « Je voudrais ici,  dire  aux  jeunes africains que l’avenir se trouve en Afrique et nulle part ailleurs. Tout sera mis en œuvre, pour  atteindre un taux de transformation locale de 50%,  au niveau  de la Côte d’Ivoire   à l’horizon 2020 », a-t-il tenu rassuré. C’était le vendredi 9 novembre 2018 au palais de la culture de Treichville, Abidjan.

 

Le ministre Souleymane Diarrassouba a saisi cette occasion pour rendre un vibrant hommage aux producteurs ivoiriens, aux transformateurs locaux, aux organisations du cajoux, aux partenaires technique et  financiers et au CCA pour la bonne organisation. Avant de lancer un appel  à œuvrer de concert avec tous les partenaires au développement, à la promotion d’une industrie de transformation de l’anacarde afin de  lutter contre la pauvreté et le phénomène de l’immigration clandestine que l’Afrique subsaharienne connait ces dernières années, a exhorté le ministre ivoirien.

 

Bien avant lui, Dr Adama Coulibaly,  Directeur Général du Conseil du coton et de l’anacarde, Commissaire général du Sietta 2018 a dressé le bilan du SIETTA 2018. « 20 Equipementier, dont 17 Nationaux, contre 6 à l’édition précédente et 3 Internationaux ont été présents. Ils ont notamment exposé deux chaînes complètes et de nombreuses innovations ayant trait aussi bien à la transformation, à la récolte et au séchage des noix. Ces participants proviennent de 37 pays avec des délégations fortement remarquées pour le Bénin, le Ghana et le Burkina Faso. 20 stands ont permis au grand public de découvrir la grande diversité de produits dérivés de l’anacarde. Au total 7500 visiteurs ont été enregistrés au cours de ces trois  jours avec un pic de près de 4000 à la première journée », a tenu à faire savoir le Dg du CCA.

 

Poursuivant son intervention, le commissaire général du Sietta 2018 a exprimé sa gratitude au gouvernement ivoirien pour le soutien sans faille. Mais aussi Competitive African Cashew (ComCashew), la GIZ et l’Alliance du Cajou Africain (ACA) pour leurs appuis constants à l’organisation du SIETTA.

 

Il est bon de noter que le Sietta  a été couplée avec la douzième Conférence Annuelle de l’ACA qui a été sanctionnée par l’organisation de l’Assemblée Générale, ayant permis le renouvellement de ses organes de gouvernance. Cette troisième édition du SIETTA a porté sur le thème : « la transformation de l’anacarde, une mine d’opportunités pour l’autonomisation de la jeunesse africaine ».

 

Ciss Toum

Autres articles

Partenaires