Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

Le groupe NSIA un modèle de réussite en Afrique

Sercom 19 Oct 2018 - 02H45
Le groupe NSIA un modèle de réussite en Afrique

L’aventure NSIA débute en 1995 par la volonté d’un seul homme, Jean Kacou Diagou, le visionnaire. Cette année-là, NSIA n’était qu’une compagnie d’assurance dommages. Déjà en 1996, NSIA réalise ses premières acquisitions en rachetant les filiales Vie et Non Vie des Assurances Générales de France (AGF), en Côte d’Ivoire (AGCI Vie et AGCI IARD). Dès lors, progressivement, par croissance organique et externe, le Groupe NSIA s’est construit  au fil des années et est aujourd’hui présent dans douze (12) pays de l’Afrique Centrale et Occidentale.

 

Groupe NSIA : une fierté et un modèle de réussite africaine

Une Afrique pleine de potentialités et d’opportunités.  Mais également et surtout, un continent qui a en son sein des hommes providentiels, capables de réaliser de grandes choses et de tracer des destins prestigieux.  L’histoire du groupe NSIA, spécialisé dans la banque et les assurances, et de monsieur Jean Kacou  Diagou force l’admiration.  Cet homme d’affaires ivoirien a réussi à faire de son entreprise un success-story.  Et cela à l’africaine ! Né en Côte d’Ivoire en 1995, le groupe NSIA est aujourd’hui présent sur le segment des marchés de douze (12) pays de l’Afrique Centrale et Occidentale avec 1 Holding, 1 Fondation et 29 filiales en Assurances, Banque, Finance, Immobilier et Technologies, avec plus de 2 800 employés. Dans son pays d’origine, le groupe compte 185 agences avec un objectif prévisionnel de 200 d’ici 2020.   Le modèle de gouvernance du Groupe NSIA s’appuie sur les standards internationaux de gestion et de bonne gouvernance. Le modèle comprend les organes et comités suivants : un Conseil d’Administration, un Comité de Direction, un Comité Consultatif, un Comité d’Audit, un Comité de Rémunération et un Comité de Crédit. Pour certains, rêver c’est ce à quoi ils pensent lorsqu’ils dorment, tandis que pour d’autres rêver c’est ce qui les empêche de dormir.  Travailleur acharné, l’homme de finances fondé sa société grâce à son courage et son abnégation. Titulaire d’une licence en sciences économiques obtenu à l’Université d’Abidjan, entre 1967-1971, puis en 1972 d’un diplôme des assurances du point de vue juridique et économique au CNAM de Paris et d’un diplôme des assurances de l’Ecole nationale d’assurances (ENASS) de la capitale française, Jean Kacou Diagou occupe un poste confortable de vice-président du groupe Union africaine lorsqu’il décide d’entreprendre.  Pourtant, l’ancien pensionnaire du petit séminaire de Bingerville débute sa carrière professionnelle en tant que chef du service sinistre à SIA, agence de l’UAP, à Abidjan entre 1972 et 1976. Débute une longue carrière sans repos. Après l’UAP il occupera d’importantes responsabilités au sein de l’Union Africaine IARD et de l’Union Africaine-VIE de Côte d’Ivoire, Administrateur de l’Union des Assurances du Niger, à la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines, la Caisse Autonome d’Amortissement, la Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat ivoirien, l’organisation des assurances africaines, etc.  En janvier 1995, il démissionne pour créer la Nouvelle Société Interafricaine d’Assurance à capitaux africains. Son professionnalisme avéré lui a permis un chiffre d’affaire de 900 millions FCFA dans la même année.  En 1996, NSIA rachète les filiales vie et non vie des Assurances Générales de France (AGF) qui décident de se retirer du marché ivoirien. Le groupe NSIA-AGCI ainsi formé va servir de socle une remarquable expansion qui combine croissance interne et externe.

 

La conquête de l’Afrique

A partir de sa base ivoirienne, Jean Kacou Diagou se lance à la conquête du continent noir. C’est au Bénin, en 1998, que la première opération hors frontières est réalisée. En 2000, les Anciennes Mutuelles du Gabon (AMG) intègrent le groupe. Ce rachat donne naissance à NSIA Assurances Gabon. En 2002, l’entité NSIA-AGCI, change de dénomination et devient le groupe NSIA. Suivent alors, les implantations de nouvelles filiales au Sénégal (2002), Congo (2004) et Togo (2005). Le groupe étend ensuite ses activités à la branche vie en créant pas moins de quatre filiales en 2005 : Congo, Gabon, Sénégal, Bénin. La filiale NSIA Vie Togo voit le jour en 2006. Courant 2006, l’ensemble des compagnies est regroupé au sein d’une holding dénommée NSIA Participations SA Holding qui pilote désormais les activités du groupe à partir de la Côte d’Ivoire. Fidèle à sa stratégie d’expansion, le groupe continue de tisser sa toile. Il s’allie à des privés nationaux pour étendre son champ d’action. Sont ainsi fondées en 2007 deux nouvelles filiales non vie en Guinée Bissau et au Cameroun. De succès en succès, un tournant décisif va s’opérer en 2006 pour le groupe NSIA.

 

La bancassurance

Ambitieux et visionnaire, le groupe NSIA décide de diversifier son activité en se lançant dans la bancassurance.  Il rachète la Banque Internationale de l’Afrique de l’Ouest (BIAO), filiale ivoirienne du groupe belgo-néerlandais Fortis. Cette opération lui permet non seulement de disposer de son propre réseau bancaire, mais de multiplier également sa présence territoriale via les agences de la banque centenaire. Ce changement correspond aux objectifs stratégiques de M. Jean Kacou Diagou d’unification de l’identité visuelle et de consolidation d’une marque (NSIA) qui entend hisser le pôle bancaire au même niveau que l’assurance qui constitue, à n’en pas douter, le fer de lance de l’institution. A la fin de cette première période d’un peu plus de dix ans, le groupe NSIA est présent dans huit pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Son réseau comprend 13 sociétés d’assurance auxquelles s’ajoute une banque, la BIAO. Les performances du groupe amène Emerging Capital Partners (ECP), un gestionnaire de fonds d’investissement dédiés à l’Afrique, basé à Tunis, entre en 2008 dans l’actionnariat de NSIA. Sa participation est de 20% dans le capital du groupe ivoirien pour un apport de 22,95 milliards FCFA (49,34 millions USD). A la fin de cette-là, le groupe réalise un chiffre d’affaires de 63 milliards FCFA (135,4 millions USD). Sa croissance annuelle moyenne est de 20% durant les cinq dernières années. Cette performance est réalisée en dépit de la crise politico-militaire qui sévit en Côte d’Ivoire de 2002 à 2007. Cinq ans après le rachat de la BIAO Côte d’Ivoire, le groupe NSIA étend son activité bancaire à la Guinée. En 2011, il crée la BIAO Guinée qui devient, une année plus tard, NSIA Banque Guinée. Pour accompagner ses activités d’assurance et de banque, le groupe NSIA investit dans les nouvelles technologies, secteur porteur de valeur ajoutée. Basée en Côte d’Ivoire, NSIA Technologies démarre ses opérations en 2012. La société se spécialise dans les services informatiques, le conseil en sécurité des systèmes d’information et la gestion de projet. En mars 2015, la Banque Nationale du Canada (BNC) et le fonds de placement français dédié à l’Afrique «Amethis Finance» rachètent pour près de 91,53 millions USD, les parts détenues par Emerging Capital Partners (ECP). La BNC, l’un des plus importants groupes financiers canadiens pesant quelques 165,7 milliards USD en bourse et Amethis ont acquis respectivement 20,9% et 5,4% du capital de NSIA. Les ressources financières générées accélèrent ainsi le développement du groupe et en font un des leaders africains de la bancassurance. L’entrée des nouveaux partenaires se matérialisera par des augmentations successives de capital. Le désormais banquier Diagou fait une autre acquisition le 24 novembre 2017.  NSIA finalise l’achat du groupe bancaire ouest-africain Diamond Bank SA, filiale pour l’Afrique francophone du géant nigérian Diamond Bank. Le leader des assurances de l’Afrique subsaharienne francophone aura déboursé un total de 61 millions d’euros, via trois de ses sociétés (Manzi Finance SA, NSIA Banque Côte d’Ivoire et NSIA Vie Assurances Côte d’Ivoire), pour avoir 1 985 000 actions de Diamond Bank SA, soit 97,07 % de son capital social. Aux yeux de ses dirigeants, l'ambition du Groupe NSIA est de bâtir, selon les standards internationaux, le premier groupe financier africain de référence, leader en Banque et Assurances, performant et attractif, permettant au plus grand nombre d'accéder à des solutions de qualité, adaptées et innovantes en visant principalement le respect de ses engagements, l'amélioration continue de ses prestations et la recherche de la rentabilité.   

 

Et en la matière il a réussi puisque le groupe NSIA est un modèle de réussite en Afrique. « J’ai toujours eu envie de faire avancer les choses au plan national et international pour le secteur privé. Ce rôle, je continuerai de le jouer », explique l’homme d’affaires Jean Kacou Diagou  qui a vu ses efforts être récompensés, entre autres, par le Prix national d’excellence 2018 du meilleur établissement financier et de l’Award 2018 de la meilleure entreprise africaine lors du dernier CEO Forum d’Abidjan.

 

MAK

 

Autres articles

Partenaires