Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité religion

Côte d’ivoire : Des pasteurs prient pour la ville de Bouaké

IvoirInter24 04 Jan 2018 - 04H42
Côte d’ivoire : Des pasteurs prient pour la ville de Bouaké

Pour entamer la nouvelle année 2018 sous de bons hospices, un collectif de pasteur sous la direction du Révérend évangéliste, Bienvenu Israël, de l’église le ministère Christ Lumière des Nations de Bouaké Belleville, a prié pour la paix à Bouaké.

 

 C’est à cela que ce collectif a décrété trois jours de jeûne, de prières  d’intercession  et d’actions prophétiques pour la Côte d’Ivoire.

 

Cette rencontre entre hommes de Dieu s’articulait autour du thème : « Côte d’Ivoire, reviens au Dieu d’Abraham pour ta guérison ».

 

Ces trois jours de prières se sont déroulés du jeudi 28 au samedi 30 décembre 2017 sur le terrain de l’EPP Belleville 2 baptisé terrain de la paix de Bouaké Belleville 2.

 

En réalité, cette cérémonie de prière des religieux, avait pour but d’apaiser les cœurs et les esprits de la population de Bouaké pour une année 2018 paisible et pacifique.

 

Pour l’initiateur, Bouaké qui est la deuxième grande ville du pays ne peut rester en dehors du train de l’émergence qui avance à grand pas.

 

« Nous savons qu’aujourd’hui lorsqu’on lit le climat sociopolitique, nous constatons que Bouaké a été balayé du revers de la main. Lorsqu’on dit Bouaké, c’est une zone qui fait peur, c’est une zone qui ressemble à autre chose alors si cette zone fait peur, je crois que Dieu a un travail à faire pour que la restauration de la Côte d’Ivoire parte de Bouaké. Et nous pensons que 2018 sera une année de paix pour notre ville Bouaké et pour toute la Côte d’Ivoire », a expliqué le responsable du ministère Christ Lumière des Nations.

 

La prophétesse Yao Koffi Amoin Thérèse de l’église Mission Paix et Joie en Jésus-Christ et le pasteur Gbénan Augustin de la Fondation Internationale d’évangélisation de Bouaké ont tous souhaité la paix à Bouaké pour la réouverture des usines et surtout de l’agence BCEAO de Bouaké, détruite depuis la crise de 2002.

 

Makan HEMA    

Correspondant Régional

Autres articles

Partenaires