Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro annonce sa démission.(Officiel)

Actualité politique

Crise à la Mairie du Plateau : Des cadres s’opposent à l'installation du maire Ehouo Jacques et réclament justice

IvoirInter24 13 Mar 2019 - 06H22
Crise à la Mairie du Plateau : Des cadres s’opposent à l'installation du maire Ehouo Jacques et réclament justice

Suite aux élections municipales du 13 octobre 2018, la commune du Plateau se trouve au centre d’une vaste polémique gênante pour l’institution qu’elle incarne, et pour les populations résidentes qui la composent.

C’est dans cette perspective qu’au cours d’une conférence de presse, un collectif de cadres et  élus locaux issus du de la commune du Plateau, se sont prononcés sur leurs attentes et impressions concernant l’affaire des malversations  impliquant le maire élu Ehouo Jacques. C’était ce mardi dernier 12 mars 2019 au sein de la commune du Plateau.

Dans une déclaration s’appuyant sur la plainte posée par l’ancien  maire intérimaire Jacques Yapi, à l’endroit du maire élu Ehouo Jacques, Ceux-ci se sont exprimés en ces termes, « Face à des faits délictueux d’une réelle gravité et dans l’attente d’une suite judiciaire, nous voulons observer avec vous que M. Jacques Ehouo, voudrait se soustraire à l’action de la justice de notre pays en y opposant au droit, de vaines contorsions politiques.

Nous veillerons à ce que cette affaire connaisse une suite judiciaire pour la manifestation de la vérité, et que cela ne soit l’objet d’aucun arrangement politique, force doit rester à la loi.

Nous voulons aussi faire remarquer, au regard des articles 140, 141, et 142 de notre code électoral qui prescrivent des cas d’inéligibilité et de cas de déchéances de mandat électif, que nous saisirons la commission électorale indépendante CEI et le parquet pour se pencher avec diligence sur le cas d’une dizaine de personnalités membres élus  sur la liste de Ehouo Jacques en porte à faux avec les dites lois.

Nous venons réaffirmer qu’en dehors de la Loi et par tout autre acte posé qui consacrerait l’arrangement politique comme mode de règlement de l’affaire de l’installation du Conseil Municipal de la commune du Plateau ; Nous ‘‘Conseillers de la Liste Renouveau’’ nous réservons le droit de remettre nos Mandats à la commission chargée des élections pour ne pas prendre part à un conseil frappé d’illégalité et de la déchéance », déclarations faite et signée par Dr Diakité Moussa, Koffi Martin, Diaby, Diallo Ahmed, par ailleurs  cadres de la commune.

Notons que le décret portant délégation spéciale de la mairie du Plateau, conduite par le préfet d'Abidjan, Irié Toh Bi tire à sa fin dans quelques semaines.

Debank

Autres articles

Partenaires