Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

Côte d’Ivoire / Plus de 500 milliards F CFA distribués par la BRVM aux acteurs du marché en 2018 (Directeur général)

AIP 18 Jan 2018 - 23H04
Côte d’Ivoire / Plus de 500 milliards F CFA distribués par la BRVM aux acteurs du marché en 2018 (Directeur général)

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a distribué 540,234 milliards F CFA aux acteurs du marché en 2017 contre 705, 92 milliards F CFA en 2016 et 476, 25 milliards F CFA en 2015.

Selon le Directeur général de la BRVM, Kossi Edoh Amenounvé qui faisait mercredi le bilan des activités 2017 et perspectives 2018 de sa structure, le remboursement d’obligations non cotées est estimé à 21,198 milliards F CFA (4%), les dividendes à 101 milliards F CFA (19%), les intérêts sur obligations cotées à 150,591 milliards F CFA (28%) et les intérêts sur obligations non cotées à 7,524 milliards F CFA (1%).

Il a précisé que tous ces fonds vont servir à redynamiser l’économie des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Edoh Kossi Amenounvé a invité tout le monde à s’intéresser aux marchés boursiers.

« Le salaire seul ne suffit pas pour avoir une classe moyenne. Il faut le compléter par les projets des marchés boursiers», a lancé le DG de la BRVM.

Pour les grands projets à venir, il a promis que la BRVM va inciter les grandes entreprises publiques (privatisations) et privées à se faire coter, à l’achèvement de l’intégration des marchés de capitaux de la CEDEAO (2020), la promotion régionale et internationale (Road-Shows) (2018-2020), la création d’un marché pour les ressources minières (mines, pétrole et gaz etc.), l’incitation au lancement des obligations de la diaspora par les Etats de l’UEMOA.

La BRVM va également mettre en place une plateforme pour la gestion des opérations du marché primaire (2018-2020), renforcer l’offre de services aux sociétés non cotées (2018-2020), la digitalisation des processus-métiers (2018-2020), l’incitation des PME à se faire coter sur le troisième compartiment (2018-2020), la mise en place des prêts/emprunts de titres (2018-2020), indique-t-on.

(AIP)
bsp/kam

Autres articles

Partenaires