Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

Développement de la filière anacarde : le Conseil du Coton et de l’Anacarde vers la mise en place d'un cadre de concertation et de collaboration

Ivoirinter24 04 Fév 2021 - 13H52
Dr Adama Coulibaly, Directeur général du Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA)

Afin de mettre en place d'un cadre de concertation et de collaboration, le Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA) a initié  ce mercredi 3 février 2021, à Abidjan, une rencontre avec partenaires techniques et financiers, acteurs de la mise en œuvre des activités de développement de la filière anacarde.

Pour Dr Adama Coulibaly cette initiative a pour objectif de mettre en place d'un cadre de concertation et de collaboration en vue de développer les synergies d’actions et une cohérence des interventions nécessaires entre les différents acteurs, à savoir les institutions nationales et internationales, le secteur public, le secteur privé, la société civile, intervenant dans la filière anacarde en Côte d’Ivoire.

Avant d’ajouter que « ces concertations devront permettre d’une part de s’assurer que les politiques et programmes des secteurs de soutien prennent en compte les attentes du secteur rural et d’autre part de développer de la complémentarité entre les partenaires », a précisé Dr Adama Coulibaly.

Cette rencontre d’échanges  s’inscrit également  dans la dynamique des consultations entreprises par la CCA avec tous les acteurs de la chaine de valeur. Ainsi, ces assises avec  les partenaires techniques  et financiers,  se tiennent après  celle des producteurs, des acheteurs, des exportateurs et des transformateurs, a signifié responsable de l'autorité de régulation de la filière coton anacarde.

Pendant deux jours, les participants passeront en revue leurs différents projets et activités mis en œuvre. Ils partageront leur expérience en termes de succès et les difficultés. Cet exercice devrait permettre d’identifier les leviers d’une synergie efficace pour un développement optimale de toute la chaîne de valeur de la filière anacarde.

Prenne part à ces échanges, les ministères et organisations publiques, des missions diplomatiques, des sociétés et organismes du secteur privé, des ONG nationales et internationales et évidemment les organisations des acteurs.

Il faut noter qu’avec une production record de plus de 800.000 tonnes de noix brutes de cajou, au cours de la campagne 2020, la Côte d’Ivoire ambitionne dans les cinq prochaines années, de relever à 50%, le taux de transformation actuel de la noix brute de cajou qui est de 10%.

CT

Autres articles

Partenaires