Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité sport

Côte d’Ivoire : Après les critiques de Salif Bictogo contre la FIF , Sory Diabaté réagit

Ivoirinter24 05 Jan 2018 - 19H47
Côte d’Ivoire : Après les critiques de Salif Bictogo contre la FIF , Sory Diabaté réagit

Sory Diabaté président de la Ligue professionnelle de football (LPF) a réagi face aux critiques de Salif Bictogo contre la Fédération Ivoirienne de Football (FIF).

 

La réaction de la FIF ne s’est pas fait attendre suite cette sortie médiatique du président du Stella Club d’Adjamé (D2), Salif Bictogo, à travers laquelle il n’a pas fait cadeau aux dirigeants actuels de la FIF qu’il a qualifié de mauvais gestionnaires et a même annoncé une Assemblée Générale qui pourrait entrainer leur destitution.

 

Ainsi Sory Diabaté, sans langue de  bois n’est pas passé par quatre chemins, lors d’une conférence de presse, le jeudi dernier, 04 janvier 2017, au cours de laquelle, il a déclaré qu’il est prêt à affronter preuve à l’appui, le président du Stella Club d’Adjamé.

 

« Gérer le Stella n’est pas gérer la fédération. J’ai l’impression qu’il a perdu la mémoire. Il nous accuse de voler l’argent de la fédération. Je n’ai jamais volé l’argent de qui que ce soit. J’aime le football et je travaille pour le football ivoirien. S’il veut me juger qu’il le fasse sur mon travail. S’il a aussi un problème personnel avec moi, qu’il me dise » a dit Sory Diabaté.

 

C’est pourquoi, il s’est dit prêt à affronter le président du Stella club d’Abidjan avec des preuves palpables.

 

« Je suis prêt affronter Salif  Bictogo. Je parle avec des preuves. Qu’il arrête de me dénigrer auprès des présidents de clubs. Ce n’est pas responsable de sa part», a-t-il déclaré.

 

Makan HEMA 

Autres articles

Partenaires