Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité societe

Côte d’Ivoire/Hôtellerie : Horest veut rendre Grand-Bassam à nouveau fréquentable après l’attentat du 13 mars 2016

Sercom Acepnuci 11 Mar 2018 - 19H26
Alhassane Ouattara, l’association des Hôteliers et Restaurateurs de Grand-Bassam (Horest)

Après l’attentat du 13 mars 2016 contre Grand-Bassam et la peur inspirée par ces événements aux touristes, l’association des Hôteliers et Restaurateurs de Grand-Bassam (Horest) multiplie les actions pour rendre à nouveau la ville balnéaire attractive et fréquentable. C’est le sens du « Concert de l’espoir» organisé en la mémoire des victimes dont la première édition, les 18 et 19 février 2017, a connu un franc succès.  

 

Les 30 et 31 mars prochains, le président de Horest, Alhassane Ouattara remet le couvert en organisant la deuxième édition par un giga concert à la plage de la Ville historique de Grand Bassam. L’événement vise à repositionner la destination touristique de Grand-Bassam dans le cœur des touristes nationaux et internationaux. L’information a été donnée, ce matin par Alhassane Ouattara, président de l’association Horest et Sery Didier, président du comité d’organisation. Le 13 mars 2016, la ville historique de Grand-Bassam,  classée patrimoine mondial de l’Unesco, a été frappée par une attaque terroriste. Un an après ces événements douloureux, le président de Horest et ses amis ne veulent pas oublier les victimes et leurs familles. « Les hôteliers et restaurateurs ont souffert de cette attaque qui a provoqué un ralentissement de leurs activités. Nous ne nous sommes pas  encore remis du 13 mars 2016. Nous voulons un plan Marshall pour Grand-Bassam.

C’est vrai que le gouvernement nous a donné 200 millions de francs CFA mais nous demandons une baisse de la fiscalité pour compenser l’année où on n’a pas  pu travailler », a-t-il plaidé. Poursuivant, il a soutenu que le tourisme est un secteur qui peut permettre à la Côte d’Ivoire d’être émergente à l’horizon 2020 comme le souhaite le président de la République Alassane Ouattara. Selon Sery Didier, président du comité d’organisation, le concert sera offert gratuitement aux populations. « Nous avons prévu 48 heures d’évènement avec deux concerts live plus 30 prestations play-back. Nous attendons plus de 10 000 spectateurs. Il y aura 10 restaurants flottants  et un maquis géant pour le grand bonheur de ceux qui y seront », relève-t-il.  

Autres articles

Partenaires