Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité sport

"Si Wilmots ne gagne pas, il ferait mieux de faire ses valises le plus vite possible"

Het Laatste Nieuws 10 Nov 2017 - 14H04
Si Wilmots ne gagne pas, il ferait mieux de faire ses valises le plus vite possible

La pression sur les épaules de Marc Wilmots, à la veille d'un match capital pour la qualification au Mondial face au Maroc, est maximale. A domicile, la Côte d'Ivoire doit absolument s'imposer si elle veut voir la Russie en juin prochain. S'il gagne, il sera considéré comme un héros. Mais s'il perd, il vaudrait mieux qu'il fasse rapidement ses valises, explique un journaliste ivoirien dans Het Laatste Nieuws.

Il reste encore trois billets pour le Mondial 2018 à distribuer dans la zone Afrique: si la Tunisie et le Sénégal sont en ballottage très favorable avant la dernière journée de qualifications, le Maroc et la Côte d'Ivoire vont se départager lors d'une "finale" samedi à 18h30. Avec un point de moins que ses adversaires, l'équipe de Marc Wilmots, qui évoluera à domicile, n'a qu'une seule option pour ne pas manquer sa première Coupe du Monde depuis 2006: gagner.

Ange Kouadio, journaliste pour le quotidien L'Intelligent à Abidjan, a raconté à un journaliste flamand que seule unequalification des Elephants était envisageable au pays. "En Côte d'Ivoire, nous sommes reconnaissants envers les personnes qui nous aident. Marc Wilmots peut faire oublier toutes ses erreurs en un seul coup. Le peuple ivoirien est un peuple qui aime ses héros. Et votre compatriote peut devenir l'un de ces héros. Il restera dans les annales du foot ivoirien. Mais d'un autre côté, on n'acceptera pas la défaite. Dans ce cas, il ferait mieux de faire ses valises le plus vite possible. C'est simple: c'est tout ou rien."

Wilmots: "Moi, je suis très serein"

"On a besoin d'une équipe qui va aller au combat et que tout le monde soit apte à jouer 90 minutes à 200%, à donner tout pour son pays et sa nation", a déclaré Wilmots en conférence de presse. "Je veux que mes joueurs soient lessivés à la fin car le peuple ivoirien veut voir une équipe combattive."

À domicile, l'apport du public sera d'ailleurs fondamental pour le sélectionneur des Éléphants. "Je veux voir ce qu'on appelle chez nous le douzième homme: le public. Il peut être destructif ou constructif. J'appelle donc les Ivoiriens à venir au stade et à encourager leur équipe pour arriver en Coupe du monde."

Privé de Jean-Michaël Seri, Eric Bailly et Lamine Koné pour ce match décisif, Wilmots a surtout mis l'accent sur l'état d'esprit à afficher face aux Lions de l'Atlas. "Ça va se jouer au mental. Mon équipe doit être patiente. Nous avons un avantage: nous devons gagner. C'est mieux quand on se retrouve à un quart d'heure de la fin de savoir qu'on peut se jeter à fond dans la bataille plutôt que de ne pas savoir si on doit attaquer ou défendre. Je le répète, ça va se jouer au mental, et peut-être à la peur. Moi en tout cas je suis très serein", a conclu Wilmots.

Autres articles

Partenaires