Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le Rwanda désigné pays organisateur du Mondial 2019 (source, Fédération Internationale)
  • Éliminatoire mondial 2018: 10 Éléphants déjà au regroupement
  • Trois ans de suspension pour leTogolais Azad Kélani Bayor, Président de la CAB (Confédération Africaine de Boxe). (Source AIABA)
  • La ville de Paris (France) abritera les Jo de 2024. Ceux de 2028 ont été attribués à la villes de Los Angeles (USA). (Source CIO)

Actualité economie

Réhabilitation de l'axe Bouaké-Katiola-Ferkessédougou : Amadou Gon Coulibaly lance les travaux

IvoirInter24 12 Nov 2017 - 18H45
Réhabilitation de l'axe Bouaké-Katiola-Ferkessédougou : Amadou Gon Coulibaly lance les travaux

Le chef du gouvernement, le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le samedi 11 novembre 2017, à l'entrée  Sud de Katiola au lancement des travaux de réhabilitation de l'axe Bouaké-Katiola-Ferkessédougou . C’était en présence de plusieurs  ministres  du gouvernement, des cadres des 3 régions concernées et des populations.

 

Contribuer à la promotion de l'intégration sous régionale, surtout accroître les échanges entre la Côte d'Ivoire et les pays de l'hinterland à travers l'amélioration de la fluidité routière, du trafic et la réduction du temps, voire du coût du transport, tels sont quelques avantages liés à la réhabilitation de l'une des voies les plus importantes de la Côte d'Ivoire.

 

Long de 220 km, l'axe Bouaké -Ferké qui représente un véritable calvaire  pour ses usagers, sera  un lointain souvenir dans 24 mois.

 

 En effet, après plusieurs cris de cœur des usagers et des populations des villages et villes que traverse cette voie internationale, le Président  Alassane Ouattara, à travers son gouvernement n'a pu rester insensible face à la détresse des populations.

 

Le premier coup de pioche des travaux de réhabilitation de cette voie, a été donné, à Katiola,  par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ministre du budget et du portefeuille de l'État, travaux financés à hauteur  de 147 milliards de francs Cfa, par la France,  dans le cadre du C2D.

 

Ces travaux vont consister entre autres aux dégagements d'emprises et de terrassements, au renforcement de la chaussée existante avec revêtement de 6 cm de béton bitumeux, d'une couche de base de 12 à 14 cm de grave bitume, la réhabilitation des traversées d'agglomération en 2x2 voies des villes de Katiola, Niakara, Tafiré, l'aménagement des voiries urbaines et de voies cyclables, la réhabilitation des  équipements d'éclairage publique.

 

Pour le chef du gouvernement, ce début de travaux est la marque de la confirmation pour le Pour le chef de l’Etat de poursuivre l'œuvre de consolidation des fondements de l'économie à travers la modernisation  des infrastructures routières.

 

C'est pourquoi, il a invité les entreprises en charge des travaux à produire des bitumes de qualité.

« Nous devons veillez au respect des normes techniques exigées pour assurer la qualité lors de la construction, la réhabilitation et l'entretien  de nos routes. C'est une exigence qui permettra à nos routes d'assurer un développement équilibré du territoire et de favoriser l'émergence de pôles d'activités économiques  pour rester compétitif », a insisté Amadou Gon Coulibaly.

 

Prenant la parole, le Dr Amedé Koffi  Kouakou, ministre des infrastructures économiques, a rassuré  que l'infrastructure qui sera livrée dans 2 ans est dimensionnée pour  durer  plus de 15 ans et est particulièrement adaptée au trafic lourd et intense que porte la route du Nord.

 

Aussi, il a soutenu que cette réhabilitation va permettre de soutenir très fortement la relance économique dans les localités environnantes en facilitant la circulation des biens et des personnes ; et permettra de faciliter la tâche aux opérateurs économiques ivoiriens et des pays frères du Mali et du  Burkina Faso.

 

Pour ce faire, monsieur le ministre des infrastructures économiques, a réaffirmé son engagement à offrir des infrastructures de qualité pour justifier le financement de ce projet.« Je voudrais inviter les acteurs de la chaîne de réalisation des travaux à s'appliquer dans la conduite de leurs tâches afin que les importants efforts financiers engagés dans ce projet soient amplement et totalement justifiés par la qualité irréprochable de la route qui sera livrée dans 2 ans. Soyez rassurés aucune imperfection ne sera tolérée. Je puis vous assurer que nous allons tout mettre en œuvre pour vous offrir des résultats satisfaisants », a-t-il rassuré.

 

Au nom de la France, l'ambassadeur, Giles Huberson, a réaffirmé la volonté de son pays, à accompagner la Côte d'Ivoire dans sa politique économique, sociale et sécuritaire.

 

Makan HEMA

Correspondant Régional

Autres articles

Partenaires