Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité societe

Filière anacarde : Les acteurs prêts à relever le défi de la qualité

IvoirInter24 15 Fév 2021 - 22H50
Les acteurs prêts à relever le défi de la qualité

La filière anacarde reste confrontée à d’énormes défis, à savoir celui de la qualité. En effet, si le taux d’humidité moyen national a connu une amélioration sur la période 2013-2020, (passant de 9,6 en 2013 à 8,4 en 2020), l’évolution des autres paramètres liés à la qualité (KOR, grainage et le taux de défaut) s’est faite en dent de scie. La moyenne nationale  du KOR est ainsi passée de 46 en 2013 à 48 en 2014 et 2015, avant de baisser à 46,8 en 2019. En 2020, le KOR moyen national était de 47,4.

Afin de faire pencher la balance de la qualité, en obtenant des noix de cajou supérieur ou égale à KOR 48, les producteurs acteurs clés de la filière se sont engagés à respecter les bonnes pratiques de récolte et post récolte avant la commercialisation 2021.

C’était le vendredi 12 février 2021  à Ferké, ville situé à plus de 50 km de Korhogo, deuxième étape de la campagne de sensibilisation initiée par le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA).       

L’émissaire de l’organe de régulation, docteur Ouattara Gniré Salimata, Directeur de la production a entretenu l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur. « La rencontre de ce jour est une opportunité pour nous d’encourager chaque acteur à faire sa part de sacrifice afin d’améliorer la perception  de la qualité des " noix de cajou origine Côte d’ivoire " », a-t-elle recommandé.

Avant d’inviter également, les acheteurs, les exportateurs et les usiniers à respecter le prix minimum bord champ fixé, à acheter  que des produits bien séchés bien trié et  à respecter toutes les dispositions pratiques de commercialisation.

C’est seulement à cette  condition que les acteurs bénéficieront des fruits de la réformes voulue par l’Etat de Côte d’Ivoire et rendre plus compétitive la filière anacarde, a expliqué Dr Ouattara.

Des échanges, projection de films de sensibilisation, et sketch ont refermé cette « campagne de sensibilisation des acteurs de la chaîne de valeur anacarde sur l’amélioration et la préservation de la qualité des noix brutes de cajou et sur l’exportation des produits vers les pays voisin.  

 CT.  

 CT

Autres articles

Partenaires