Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité politique

Élections Régionales et Municipales / Déclaration à la mi-journée: Un processus électoral sur fond de tensions

POECI 14 Oct 2018 - 08H51
Élections Régionales et Municipales / Déclaration à la mi-journée: Un processus électoral sur fond de tensions

La Plateforme des organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI) est une organisation non-partisane qui compte 10 coalitions, réseaux et syndicat, mise en place à l’effet de promouvoir la participation citoyenne, la transparence électorale et une démocratie plus forte en Côte d’Ivoire par l’observation des processus électoraux.

Ce samedi 13 octobre 2018, la POECI fait l’observation des élections régionales et municipales par la méthodologie PVT ou Comptage rapide des votes, une démarche d’observation citoyenne basée sur les méthodes statistiques et les Technologies de l’information et de la communication (TIC). La POECI a déployé, dans les 107 départements, les 13 communes du District d’Abidjan et le District de Yamoussoukro, 762 observatrices et observateurs fixes et 120 observateurs et observatrices mobiles rigoureusement formés pour observer, à travers une grille d’observation, le déroulement des opérations de vote et de dépouillement selon un échantillon aléatoire statistiquement représentatif des bureaux de vote.

Actuellement, 98% de ses observateurs et observatrices ont eu la possibilité d’envoyer leurs rapports d’observation aux heures prédéterminées par le biais des SMS codés. La POECI a reçu 13 cas de la part de ses observateurs et observatrices relatifs à des interdictions d’observer. Pour rappel, la Commission Electorale Indépendante (CEI) a autorisé la présence des observateurs et observatrices de la POECI dans l’ensemble des bureaux de vote sélectionnés tout au long du déroulement du scrutin des élections régionales et municipales à travers l’Arrêté N° 037/CEI/PDT du 27 septembre 2018. 

Après l’intervention de la Commission centrale de la CEI, tous les observateurs de la POECI ont été autorisés à observer.

Sur la base de ses premiers constats, la POECI diffuse les informations suivantes sur le
processus :

 La POECI a constaté des cas d’ouverture en retard des BV à cause des fortes pluies et
pour défaut de matériel électoral tel que les kits d’identification biométrique, les isoloirs et
même dans certains cas les urnes. Des dispositions ont été prises par la CEI. Toutefois,
3 BV n’avaient pas ouvert avant 12h00 en raison de l’absence des agents électoraux.
Dans 22% des BV, deux des agents électoraux étaient des femmes ; dans 37% des BV
une des agents électoraux était 1 femme ; et dans 35% des BV il n’y avait aucun agent
électoral femme. Seulement 12% des BV avaient une femme comme président de BV.

 Dans 272 BV observés qui abritent les deux types d’élection, 7 avaient seulement 1 seule
urne à l’ouverture. Toutefois, à Agboville jusqu’à cette heure, les électeurs continuent de
voter pour les deux élections avec une seule urne.

Dans 89% des BV, un libellé spécifique indiquait le type d’élection sur l’urne.

 96% des BV disposaient d’urnes qui ont été montrées vides et ont été scellées dans 97%
des BV.

 96% des BV disposaient de l’encre indélébile et 79% des BV disposaient d’un kit
d’authentification biométrique. Cependant, dans 25% des BV, le kit a cessé de fonctionner
à un moment de la journée.

 L’isoloir était placé de nature à assurer le secret du vote dans 94% des BV. Cependant,
2% des BV ne disposaient pas d’isoloir à l’ouverture.

 Il y avait des agents de sécurité présents dans 93% des centres de vote.
A la mi-journée, la POECI a noté des incidents qu’il importe de relever.

 Des affrontements entre jeunes partisans de deux candidats à Lakota ont occasionné un
mort selon les observateurs de la POECI.

 Des actes d’intimidation des états-majors des différents candidats allant parfois jusqu’à
l’usage de la violence ont aussi été rapportés.

 31 cas de manque de matériel électoral ont été signalés à l’ouverture dans les BV
observés.

 Certains représentaient ont bloqué les opérations de vote au motif que les bulletins de
vote ne comportaient pas de stickers. La POECI tient à informer l’ensemble de la
population que le mode opératoire de ces élections locales ne prévoit pas de stickers sur
les bulletins de vote.

La POECI appelle l’ensemble des acteurs engagés dans le processus des élections
régionales et municipales et les populations à garantir un environnement calme et apaisé
pour la suite du déroulement du vote.

Les observateurs et observatrices de la POECI continuent leur travail d’observation des
scrutins jusqu’à la fermeture des BV et à la proclamation des résultats.

La POECI produira une déclaration préliminaire de son observation le dimanche 14
octobre 2018 afin de se prononcer sur le déroulement des scrutins dans leur ensemble

Autres articles

Partenaires