Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497
  • Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro annonce sa démission.(Officiel)

Actualité agriculture

Lancement de la campagne 2019 de la commercialisation de la noix cajou : de nouvelles perspectives d’amélioration de la filière

IvoirInter24 21 Fév 2019 - 02H32
campagne 2019 de la commercialisation de la noix cajou : de nouvelles perspectives d’amélioration de la filière

Dans le cadre du lancement de la campagne de la commercialisation de la noix de cajou 2019 , le Conseil Coton-Anacarde (CCA) a tenu une conférence de presse ce mercredi 20 février 2019 à son siège au sein 15e étage de l’immeuble Caistab dans le centre des affaires au Plateau. C’était sous la présidence  effective du PCA Mamadou BAMBA et le DG Adama Coulibaly  dudit conseil  et de proches collaborateurs.

Le PCA Mamadou Bamba, prononçant les mots d’ouverture du lancement  de la campagne, a égrené les difficultés rencontrées au cours de la campagne précédente de 2018 avant de formuler les attentes et les perspectives nouvelles pour la campagne 2019 en ces termes, « pour parler de la campagne 2019 qui doit permettre de tirer des leçons de la dernière campagne, afin de consolider les acquis de la réforme , en mettant davantage l’accent sur l’amélioration de la qualité marchande et renforcement des mesures incitatives pour l’augmentation du taux de transformation locale », a-t-il confié.

Ensuite le PCA a communiqué les nouveaux prix d’achat de la noix de cajou conformément à la décision du Gouvernement comme suit, « Prix bord champ plancher «375 F cfa de la noix de cajou bien séchée et bien triée sans matières étrangères,  Prix magasin intérieur 400 F cfa et le Prix magasin portuaire 459F cfa », a déclaré M. Mamadou Bamba.

Poursuivant son propos, « Je tiens à rappeler et à souligner que les sorties illicites des noix de cajou par les frontières terrestres sont formellement interdites. Elles sont punies par la loi. A cet effet , les mesures de contrôle seront renforcées au niveau des différentes frontières », a insisté le Mamadou Bamba, PCA du Conseil Coton- Anacarde.

Pour sa part, le Directeur Général du CCA, Dr Adama Coulibaly, s’est prononcé sur la fuite des produits de la noix de cajou vers l’extérieur, notamment vers le Ghana , « Nos produits sont exportés depuis la Côte d’Ivoire vers le Ghana et cela grâce au concours des ivoiriens qui les aident à les convoyer hors de nos frontières pour le Ghana voisin. J’en suis choqué , car de tels comportements ne pourraient s’observer au Ghana, puisque la population Ghanéenne  elle –même règlerait  par patriotisme le problème  avant même qu’interviennent les autorités », s’est –il indigné.

Il poursuit, « Nous devrons donc nous mettre ensemble pour pallier ce phénomène qui est un fléau qui mine la filière du cajou et bien d’autres », a incité le DG Adama Coulibaly tous les acteurs de la filière au civisme.

Achevant son propos Adama  Coulibaly , à l’endroit des fraudeurs  s’est exprimé en ces termes , « tout acheteur qui se ferait prendre dans le trafic des produits vers l’extérieur ou qui ne respecterait pas les nouveaux planchers des prix encourra des sanctions ou même se verra retirer son agrément », a-t-il mis en garde.

Il est à retenir que pour cette unième campagne, un accent particulier a été mis par les dirigeants de la filière , sur la transformation locale et le contrôle scrupuleux de l’observation des mesures prises par le CCA pour la bonne commercialisation de la noix de cajou. 

CISS Debank

Autres articles

Partenaires