Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité interview

Journée Mondiale de l’Hypertension Artérielle/Interview : Esther DESARMES, « Nous faisons la prévention pour un changement de comportement »

Ivoirinter24 16 Mai 2016 - 17H00

Photo prise par T2m

 

Le 14 mai dans le monde entier est institué la journée Mondiale de l’Hypertension Artérielle. A l’occasion de cette journée la Fondation Cœur de Grâce a organisé dans les lycées  d’Abidjan une campagne de sensibilisation et de dépistage de l’hypertension artérielle aux profits des élèvent en classe d’examen. Nous nous sommes entretenu avec madame Esther DESARMES DOUYERE, secrétaire générale de cette fondation, lors d’une campagne de sensibilisation et de dépistage le vendredi 13 Mai 2016 au  lycée moderne Harris d’Adjamé.

 

Veuillez-vous présenter madame ?

Je suis madame Esther DESARMES DOUYERE, secrétaire générale de la Fondation Cœur de Grâce.

 

Quel est l’objet de cette campagne d’aujourd’hui?

Cette campagne est à la faveur de la journée mondiale de l’hypertension artérielle qui est célébré le 14 mai 2016.  A l’occasion de cette journée nous avons voulu nous attaquer à une cible très jeune,  parce que nous nous sommes engagés à la Fondation Cœur de Grâce à  faire de la prévention active, donc dépistage précoce pour les adolescents. Nous avons choisis cette cible particulièrement, les élèves de lycées en mettant l’accent sur ceux en classe d’examen. La période d’examen approche à grand pas, donc nous faisons un parallèle entre l’hypertension artérielle et stress. Nous donnons des conseils à nos jeunes frères, à savoir comment gérer leur stress pour ne pas après les examens avoir des poussées hypertensive et aussi comment gérer leur stress même pour la vie de tous les jours. En même temps les informer sur tout ce qui est facteur majeur de risque cardio-vasculaire (la cigarette, la sédentarité) et biens d’autres.

 

Pourquoi l’association a porté son choix sur les jeunes lycéens en classes d’examens ?

Nous faisons la prévention pour un changement de comportement, notre choix s’est porté sur cette cible jeune parce que nous souhaitons commencer tôt.

 

La Fondation Cœur de Grâce est-elle à sa  première action ?

Non, nous ne sommes pas à notre première action.

 

Qu’avez-vous entrepris comme action depuis la création de votre association ?

Nous existons déjà depuis 2014 et nous avons effectué nos premières activités en 2015, avec la journée mondiale du cœur ou nous avons fait le dépistage du grand public dans la commune de Portbouët et Koumassi. En plus, nous avons fait la formation des médecins généralistes sur la prise en charge de l’hypertension artérielle et sur l’initiation à la lecture de l’ECG et des dépistages en entreprises.

 

C’est dire que la Fondation mène des actions que dans le domaine de la santé ?

Oui, dans le domaine médical, en occurrence la promotion de la santé cœur.

 

Je vous remercie !

 

Interview réalisé par T2m

Autres articles

Partenaires