Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

Tribune du GEPCI : Dr Adama COULIBALY présente les perspectives de développement des filières coton et anacarde

IvoirInter24 26 Oct 2018 - 07H07
Tribune du GEPCI : Dr Adama COULIBALY présente les perspectives de développement des filières coton et anacarde

La filière coton anacarde dans laquelle la Côte d'Ivoire occupe une position plus qu'honorable dans le monde en est aujourd'hui l'une de ses plus grandes fiertés. Et cela n'a pu se faire que par le concours d'une équipe dynamique dirigé par un homme de conviction et de grande vision,  Dr Adama COULIBALY,  Directeur Général du Conseil Coton et de l’Anacarde (CCA).

 

C'est dans ce cadre que le  Dr Adama Coulibaly, aux vues des bons résultats obtenus auniveau des productions du coton et l'anacarde,  a été l'invité du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d'Ivoire Gepci, ce jeudi 25 octobre 2018 à l'Ivoire Golf Club  Hôtel à Cocody, la Riviera Golf.  Le thème de cette conférence est « Evolutions récentes et perspectives de développement des filières coton et anacarde »

 

  


Dans son intervention, le Dr Adama Coulibaly, a présenté le bon état des choses au niveau de la filière Coton-Anacarde,  en dépit des préoccupations qui subsistent encore en ces termes. « Pour les résultats et les acquis du coton,  on constate qu'il y a une hausse de production atteignant 413 205 tonnes  sur 2017-18 contre 360.000 en 2013-14 et 220.000 en 2010-11,  menant la C. I en 1ère position. Avec  un accroissement du rendement au champ de 1263 Kg/ha en 2017-18 contre 955 kg/ha , positionnant ainsi la C. I comme meilleure performance dans la sous-région. Et une hausse de prix de 250 frs à 265 frs /kg  soit 15 frs de plus.  Néanmoins,  des reformes structurelles sont mis en places pour propulser la C.I au sommet », a-t-il  révélé.

 

Ensuite,  le Dr Adama Coulibaly,   présente la production d'anacarde comme suit,  « Plusieurs reformes structurelles  ont été mises en oeuvre ce qui a conduit la C.I  au rang du 1er producteur mondial de noix de cajou avec une production de 614.784 tonnes en 2017et 2e produit d'exportation agricole en CI avec 40% d'offre mondiale. Générant ainsi un revenu de plus de 508 milliards de frs cfa aux producteurs en 2017.  Avec un rendement en hausse passant de 300 kg en 2013 à 524 kg en 2018 et un prix en hausse de 200 frs en 2013 à 500 frs en 2018 et une qualité d'amende améliorée du produit »,  s'est-il rejoui.

 

De ce rendez-vous avec la presse, il en ressort, selon les propos du DG Adama Coulibaly ,  un bilan positif de la filière coton-anacarde  néanmoins il reste des défis à relever et surtout celui de la transformation de la noix de cajou est plus que nécessaire.

 

C. Debank

Autres articles

Partenaires