Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

Panne sur le réseau bancaire ivoirien: la galère des petits clients et des opérateurs économiques

IvoirInter24 04 Sep 2018 - 16H30
Photo immeuble de l’agence nationale de la Bceao), La Commission bancaire de l’Uemoa doit demander des comptes acteurs secteur bancaire ivoi

La semaine  qui vient de prendre fin, aura été difficile pour  les clients des banques  en activités en Côte d’Ivoire. Les guichets automatiques et autres distributeurs  de billets  n’ont vraiment fonctionné comme d’ordinaire. Aussi  des agences de certaines banques dont la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire( Baci) et Ecobank   ont fonctionné difficilement.   Renseignement pris, il nous est revenu que le  réseau informatique  était en panne. Conséquences, si  des cartes magnétiques de certains clients n’ont pas été avalées des clients ont été débités sans qu’ils ne puissent  toucher  le montant  demandé  au  Gab/Dab.    


N. Konan, client  de la Baci et détenteur d’une carte magnétique  frappé  du logo Gim Uemoa  que nous   avons  rencontré devant sa banque  à l’hypermarché AbidjanMall, le  vendredi 31 aout 2018,  tout en colère, nous raconte sa galère. «   Depuis près de 3heures que je vais de guichet en guichet pour faire un retrait. Impossible d’y arriver.. Rien ne marche.    Juste avant  de venir ici,  j’ai essayé  à un guichet d’une banque du réseau Gim Uemoa qui visiblement fonctionnait. Malheureusement   j’ai été  débité mais je n’ai pas pu  toucher  à l’argent. Je viens donc voir mon gestionnaire »   ajoute-t-il  très en colère.  Le jour suivant, c’est-à-dire le 1er septembre 2018, nous avons fait le même    constat au niveau d’une agence Baci  à l’espace Sococe II Plateau où  des clients   à la limite désemparés,  nous ont appris avoir subi les même désagréments  depuis le mercredi 29 aout 2018.   Citons entre autres cartes magnétiques avalées  et  ou compte débité sans qu’ils  aient touchés l’argent.   Par ailleurs, Edi B.   opérateur économique  et clients   chez  Ecobank,   a  dit avoir eu  d’énormes difficultés à faire   des opérations bancaires.   Mais que  s’est –il passé pour qu’à la fin du mois, le réseau informatique des banques  se plante subitement ? Des sources ont avancé une panne générale  sur  toute l’étendue du territoire nationale.  Dans la même semaine,  L. A ., un cadre    du secteur privé ivoirien  nous a rapporté que   n'était que seulement leurs Gab/Dab... «  Il y  a même dont les cartes bancaires prépayées ne peuvent même plus être rechargées a plus forte raison être utilisées pour les paiements électroniques pour lesquels elles ont été conçues et vendues. Après on s'étonnera que les transactions avec le cash »   nous  a-t-il indiqué.    


Toutes nos tentatives après l’Association professionnelles des  banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire( Apbef.ci) ne nous ont pas permis d’avoir une réponse fiable sur les causes de ce désagrément à grande échelle.   Malgré une reprise timide  des services dans l’après- midi du samedi  1er septembre 2018,   il nous est revenu que  le  dimanche la galère des usagers   continuait.   En Côte d’Ivoire, le  taux de bancarisation demeure faible en Côte d’Ivoire, quand bien même qu’il soit passé de 7,1% en 2007 à 19,7% à ce jour et malgré les progrès réalisés en termes d’implantation des établissements de crédits et systèmes financiers décentralisés, sur l’étendue du territoire. 


 Bamba Mafoumgbé, bamaf2000@yahoo.fr

Autres articles

Partenaires