Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

5e Sommet UA-UE: Un apport de 60 milliards de dollars US dans l’économie africaine

Sercom 01 Déc 2017 - 21H34
5e Sommet UA-UE: Un apport de 60 milliards de dollars US dans l’économie africaine

L’Europe, par la commission européenne, est l’un des plus grands contributeurs de développement du continent Afrique en matière commerciale et sécuritaire, en atteste les travaux de la commission développement Union Européenne/Afrique-Caraïbes/Pacifique.

 

Les défis prioritaires :

 

– Education, santé

– Formation et apprentissage en entreprises

– Cybercriminalité, sécurité

– Gouvernance, fiscalité harmonieuse et système monétaire unifié, climat

 (or bleu et vert)

– Baisse des dépenses publiques intérieures et extérieures

– Marché commun africain et bloc d’investissements

– Flux migratoire, baisse de la pauvreté

– Développement des infrastructures

– Vision Nord-Sud / Sud-Sud, dans la sous-région, intracontinentale, et internationale

– Hautes Technologies de digitalisation

– Recherche constante de la paix et respect des Droits de l’Homme

– Agro-industrie

 

A la veille de l’ouverture du cinquième Sommet Union Européenne- Afrique dont le pays hôte est la Côte d’Ivoire.

 

Le Conseil International Représentatif des Binationaux Francophones et Francophiles tient à souligner l’important  apport des Binationaux, des ressortissants  africains, de l’extérieur du continent qui représentent un réseau incubateur d’investisseurs influents, attesté par les transferts annuels financiers et monétaires de 60 milliards de $ par an sur le continent.

 

Cette communauté, en vertu de la Commission du Droit International des Nations Unies, et l’arrêt de Nottebohm en 1955 qui défini la nationalité comme « le lien juridique ayant à sa base un fait social de rattachement, une solidarité effective d’existence, d’intérêts, de sentiments jointe à une réciprocité de droits et devoirs ».

 

Le  Droit international : acquisition et retrait de la nationalité, la Convention européenne sur la nationalité, la Convention de Vienne 1978 et 1983, Pacte international de 1966.

 

Cette jeunesse binationale ne jouit pas d’une harmonisation de nationalité multiple, cela relevant du droit interne de la succession des Etats.

 

Le Conseil International Représentatif des Binationaux Francophones et Francophiles est convaincu de la nécessité de codifier et développer progressivement les règles du droit international concernant la nationalité en relation avec la succession des États et aux individus une plus grande sécurité juridique.

Autres articles

Partenaires