Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité politique

Accusé de vouloir déstabiliser la Côte d’Ivoire, un proche de Mabri dénonce le ‘‘ton calomnieux et insultant’’ de l’article à charge

IvoirInter24 21 Mar 2020 - 08H42
Accusé de vouloir déstabiliser la Côte d’Ivoire, un proche de Mabri dénonce le ‘‘ton calomnieux et insultant’’ de l’article à charg

Le chef de cabinet Dely Mamadou, par ailleurs membre du conseil politique Rassemblement des Houphouëtistes pour la Paix et le Développement (RHDP) a dénoncé ce vendredi  20 mars 2020, Abidjan, plateau lors d’une conférence de presse une publication l’accusant avec le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mabri Toikeusse, de préparer une insurrection meurtrière depuis Danané (Ouest du pays) pour déstabiliser la Côte d’Ivoire.

Selon le chef de cabinet, le  journal « l’Essor ivoirien » a titré en grande Une dans son édition du jeudi 19 mars 2020 : « Déstabilisation de la Côte d’Ivoire, Mabri Toikeusse prépare une insurrection meurtrière, depuis Danané (Ouest du pays). Toutes ses connexions avec le rebelle Prince Johnson du Libéria. Le rôle joué par son chef de cabinet».  a indiqué Dely Mamadou.

D’après L’Essor ivoirien, l’entreprise déstabilisatrice prêtée au ministre Mabri et à son chef de cabinet, serait dû au fait que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a « mal accueilli le plébiscite d’Amadou Gon Coulibaly », a laissé entendre M. Dely.

C’est donc une obligation professionnelle de respect de l’équilibre de l’information, conformément à l’article 4 du code de déontologie des journalistes, et surtout une éthique prescrivant un devoir de vérité vis-à-vis des lecteurs, ce journal qui manifestement cherche à faire du « buzz » à retardement, une semaine après la tenue de la réunion du conseil politique du RHDP, a-t-il déploré.   

« Nous regrettons les accusations fallacieuses et dénonçons avec fermeté le ton calomnieux et insultant de cet article à charge. Par ailleurs, nous nous réservons le droit de saisir l’organe de régulation de la presse écrite, en l’occurrence l’Agence nationale de la presse (ANP) ainsi que le tribunal de justice par le biais de notre Conseil », a insisté le cadre du RHDP.

Tout en demandant au Procureur de la République de se saisir de cette grave accusation pour demander au journal L’Essor ivoirien d’en apporter les preuves.

Cette action s’avère nécessaire pour l’opinion et pour les Ivoiriens qui ont besoin de paix et de cohésion en cette difficile période de crise sanitaire mondiale qui n’épargne pas malheureusement la Côte d’Ivoire.

Avant de prendre  à témoin l’opinion nationale et internationale quant à la sécurité physique du ministre Abdallah Albert Toikeusse Mabri et celle de ses collaborateurs.

S’agissant de la question du choix du candidat du RHDP, elle se règle entre les hommes politiques ; et, le dialogue auquel le ministre Mabri a appelé est en cours et se déroule bien.

Il a pour fini invité les uns et les autres à prendre la pleine mesure afin de contribuer pour  la paix et la cohésion sociale.

CT

Autres articles

Partenaires