Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité economie

La mine d’or de Tongon reprend le travail et poursuit ses objectifs

Ivoirinter24 26 Oct 2018 - 22H15
La mine d’or de Tongon reprend le travail et poursuit ses objectifs

Les activités de la mine d’or de Tongon, du groupe Randgold Resources sont revenues à la normale à la suite d’une grève illégale prolongée, a déclaré le jeudi 25 octobre 2018, le Président Directeur Général, Mark Bristow au cours d’une conférence de presse à l’Hôtel Tiama, Abidjan, Côte d’Ivoire.

 

Selon Marc Bristow l’objectif de production révisé de 230 000 onces pour 2018 devrait être atteint, avant d’indiquer que  la mine a également repris les paiements de ses dividendes aux actionnaires et a récemment enregistré 5 millions d’heures d’activité ininterrompue sans accident de travail.

 

S’agissant de de l’arrêt de travail, Bristow a indiqué que la fin de la grève avait été effective en partenariat avec les parties prenantes de Randgold existant dans le pays, notamment, le gouvernement et les autorités locales, mais également la communauté villageoise et nos sous-traitants miniers, a-t-il précisé.

 

Il poursuit «Nous continuons d’accroitre notre portefeuille de permis d’exploration dans le pays. Dans le même temps, nous continuons à rechercher des onces supplémentaires autour de la mine, afin d’étendre la durée de vie de la mine de Tongon. (…). L’exploration a étendu ses recherches sur les cibles avancées de Djinni et de Mercator et a délimité une minéralisation et une altération continue le long du corridor de Badénou entre les deux cibles situées à une distance de camionnage de la mine », souligne-t-il.

 

Sur la cible de Fonondara, un programme de forages intercalaires visant à améliorer la résolution dans les zones à forte teneur sur la cible principale est en cours, tandis que 12 nouvelles cibles fortes ont été générées le long de la structure de Fonondara, longue de 45km. Un exercice similaire de génération de cible a été réalisé à Mankono où de nouveaux résultats de géochimie des sols ont également permis d'identifier une anomalie de sol de 6.5km de long à +50ppb (partie par billion) à Bafretou, a dit le PDG.

 

Au terme de son intervention, le PDG de Randgold Resources  a souligné que « la fusion en cours proposée entre Randgold et Barrick va amener en Côte d’Ivoire ce qui sera la plus grande société d’exploitation aurifère au monde. (…) L’entreprise constituée à 1/3 pour Barrick et 2/3 pour Randgold disposera d’une plateforme diversifiée dans les principales juridictions minières». Avant de saluer la récente nomination dans le gouvernement d’un ministre en charge du portefeuille des mines et de la géologie est un signe encourageant de l’importance croissante que le gouvernement attache à ce secteur.

 

Ciss Toum

Autres articles

Partenaires