Dernières infos

  • Pour tous vos - Reportages, Annonces et Publicités veuillez nous contacter au 09903514 / 49799497

Actualité sante

Chu d’Angré/ Plus de 7mois après son inauguration: Ce n’est pas encore le plein régime

Afrikchallenges 14 Juil 2018 - 09H34
Une vue du Chu de Angré inauguré en grande pompe en décembre 2017

L’un des  dossiers chauds qui attendent le nouveau ministre de la Santé et  de l’hygiène publique, le Docteur Aka Ahouélé, c’est bien la mise en route du Centre hospitalier universitaire( Chu) de Angré. Donc l’inauguration il y a plus de 7 mois  a été ponctuée par une communication à outrance  de la part  du  régime ivoirien. Qui  en vérité n’  a fait qu’achever  un  chantier très bien engagé par l’ex- régime de la Refondation. Mais qu’est-ce qui  ne va  pas  au Chu d’Angré pourqu’il ne puisse pas accueillir jusque-là son premier patient à hospitaliser ? Au niveau du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique «  Le Chu  fonctionne à minima    et   les machines  et autres équipements sont en train  d’être testés »  « Faux  ... » rétorquent    des  spécialistes de la santé qui donnent  des détails à vous couper le souffle : «  C’est vrai qu’un Directeur général a été nommé et un personnel   y a été affecté, mais rien ne marche. Les équipements  acquis  sont inadaptés et  ce n’est pas  évident que  ce Chu soit véritablement fonctionnel avant 2019 »   Pour en savoir  davantage, nous avons joint le Directeur général  de cette formation sanitaire ; M. Gueye Idrissa  a qui nous avons posé la question suivante : «  Bonsoir monsieur le Directeur  général.  Quand allez-vous recevoir votre premier malade ? »  La réaction du  Dg est sans ambages quand il nous répond  sèchement : «  êtes- vous venus ici et vous n’avez vu de malades ?( …)  si  ce  n’est pas le cas , mon responsable à la communication va vous appeler et vous viendrez voir monsieur(…) »   


C’était le mercredi 11 juillet 2018 aux environs de  16heures 43mn. Une vingtaine de minutes  après, notre  mobile sonne. Au bout  du fil, un certain  Messoum qui se présente à nous comme étant le responsable à la communication du Chez d’Angré.  Tout en m’invitant à me rendre sur place, M. Messou nous confirmera que le Chu d’ Angré  est en activité. Mais pour l’instant, on y fait que des consultations  externes. Avant de se mettre à nous énumérer les services qui fonctionnent quand il dit : « Vous avez les consultations en médecine générale, le cabinet dentaire, l’ophtalmologie. En ce qui concerne l’Orl  nous voudrons préciser que  c’est récemment que le chef de service a pris fonction. Sans oublier les consultations en gynécologie… Nous avons l’imagerie qui fonctionne très bien.  Si vous  voulez pour pouvez venir faire un examen. Pour le moment, nous ne faisons pas d’hospitalisation. Nous faisons également tout ce qui est examen biologique »    Le lendemain,  c’est-à-dire le 12 juillet 2018 ; nous nous sommes rendus  sur place au Chu d’Angré.  Ce que nous acceptons volontiers. Pour  l’état d’avancement de la mise en route  de cette grosse machine qu’est  ce  Chu  bâti sur un site de 4,5 hectares avec une superficie d’environ 36 000 mètres carrés.  Il dispose d’une  capacité hospitalière de 250 lits et des services variés, le Chu d’Angré dont les travaux  ont commencé sous le Président Laurent Gbagbo, Le projet du Centre hospitalier Universitaire (Chu) d’Angré a démarré depuis 2009 sur financement du fonds d’indemnisation des victimes de déchets toxiques. Le Chu d’Angré à la base était un Chr avant de migrer en Chu suite à la volonté du Gouvernement de renforcer les infrastructures  sanitaires du pays.  Le coût  des soins médicaux  sont respectivement  de  5mille Fcfa pour la médecine générale et de 10 mille Fcfa pour les spécialités. Là où  dans les autres Chu  les coûts sont  de  5 mille Fcfa et 7500 Fcfa. Soulignons que par définition,  « un Centre hospitalier universitaire, ou Chu, est un établissement hospitalier dans lequel sont prodigués des soins par des professionnels de santé confirmés et des étudiants. Un Chu est lié, par convention, à une université. Les étudiants effectuent leur enseignement pratique au sein du Chu sur des patients réels. L'enseignement concerne la médecine générale ou spécialisée, les professions paramédicales et les chercheurs en sciences. Les Chu ont un service d'urgences et un centre antipoison »    Malheureusement depuis    l’inauguration, on y fait pas pour l’instant d’hospitalisation encore moins d’intervention chirurgicale.  Pourquoi ? Voici ce que nous  a confié M. Messoum ; le responsable à la communication. «  C’est depuis  Février 2018 que nous avons reçu notre premier  patient.   Ce n’est nous-  mêmes qui avons   construit les infrastructures. Nous  devons nous assurer qu’elles répondent aux normes requises pour pouvoir travailler. Les hospitalisations   ici au Chu d’Angré ne vont pas tarder. Elles seront effectives bientôt et je préfère ne pas vous donner une date. Il n’y a aucun problème.  Nous avons un bloc opératoire qui  ne fonctionne pas encore. C’est pourquoi, nous ne faisons pas  d’hospitalisation encore. Ça ne fonctionne pas parce que les équipements que nous avons reçus   avant leur mise en marche, nous avons besoin d’une main levée. Il y a des rapports à faire pour certifier que les appareils qui ont  été livrés, on peut les utiliser sans aucun problème. Tant que ce  n’est pas fait, nous ne pouvons pas utiliser les équipements reçus »  Nous a indiqué M.  Messou qui a été mandaté par son Directeur général, M. Gueye Idrissa , à nous parler. Mais d’où viennent les équipements qui ont été présentés  au Chef de l’Etat ivoirien Allassane Ouattara lors de l’inauguration ?   D’un coût estimé à 34 milliards Fcfa et inauguré  le vendredi  15 décembre 2017  par Alassane Ouattara.  A noter que plus de 400 agents recrutés selon la compétence assureront le fonctionnement du Chu d’Angré.   En principe,   Il  doit   surtout contribuer à décongestionner les autres Centres universitaires.


 Bamba Mafoumgbé,bamaf2000@yahoo.fr

Autres articles

Partenaires